Ces propriétaires qui vont devoir passer à la caisse à cause de cette nouvelle facture

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Ces propriétaires qui vont devoir passer à la caisse à cause de cette nouvelle facture
Ces propriétaires qui vont devoir passer à la caisse à cause de cette nouvelle facture !-© iStock

Encore une mauvaise nouvelle pour ces propriétaires ! Ils vont devoir payer plus cher à cause de cette nouvelle charge qui débarque. Explications.

publicité

Des « contraintes financières majeures »

Selon une enquête menée par l’institut BVA et Foncia, l’achat d’un logement à crédit n’a rien d’une mince affaire.  « L’achat d’un bien immobilier demeure synonyme de contraintes financières majeures à travers le monde« , précise l’auteur de l’étude.

De plus, chiffre cette même étude, seulement « 60% des locataires qui rêvent d’en acheter parviennent vraiment à s’offrir leur résidence principale« . Ce n’est pas tout !

Pourquoi est-ce un « parcours du combattant » ?

Être propriétaire en France reste encore un vrai parcours du combattant.

publicité

Sans compter le coût du crédit immobilier et l’entretien de l’habitation, ces derniers doivent encore s’acquitter d’une part des charges de copropriété, et d’autre part, du redoutable taxe foncière qui ne cesse d’ailleurs d’augmenter.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la facture grimpe très vite. Une vraie pression budgétaire pour les principaux intéressés.

Ces propriétaires qui vont devoir passer à la caisse à cause de cette nouvelle facture

Comme si toutes ces dépenses y afférentes ne conviennent pas, une nouvelle facture obligatoire arrive. Elle concerne cette fois les copropriétaires, soit celui qui partage la propriété d’un bien avec d’autres personnes.

Si donc vous êtes détenteurs de biens dans des immeubles ou sur un terrain avec plusieurs maisons, vous allez fort probablement devoir passer en caisse.
De quoi rassurer les propriétaires d’une maison individuelle.

Outre les charges habituelles payées tout au long de l’année, le gouvernement impose dorénavant aux copropriétaires d’effectuer un état des lieux de leur bâtiment. Une obligation dont la facture revient aux principaux concernés.

Pour cela, deux évaluations doivent être réalisées, à savoir un Diagnostic de performance énergétique (DPE) et un Plan pluriannuel de travaux (PPT).

Toutes les copropriétés dont le permis de construire a été déposé avant le 1er janvier 2013 doivent obligatoirement disposer d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

Il en va de même pour le PPT suivant ce calendrier précis : depuis le 1er janvier 2023 pour les copropriétés de plus de 200 lots, depuis le 1er janvier 2024 pour celles entre 51 et 200 lots et au 1er janvier 2025 pour les copropriétés de 1 à 50 lots.

Combien cette charge va-t-il coûter par propriétaire ?

Un Plan pluriannuel de travaux vaut entre 5 000 et 15 000 €, en fonction de l’ampleur du travail à réaliser tandis que le DPE coûte entre 1 000 et 5 000 €, selon la taille de l’immeuble.

Cela vaut en moyenne 150 € par propriétaire. Cette facture n’est à payer que si les copropriétaires se sont convenus préalablement de les effectuer au décours d’une assemblée générale.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *