Cette amende de 135 euros à laquelle s’expose certains parents d’élèves qui déposent leurs enfants à l’école

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Cette amende de 135 euros à laquelle s'expose certains parents d'élèves qui déposent leurs enfants à l'école
Cette amende de 135 euros à laquelle s'expose certains parents d'élèves qui déposent leurs enfants à l'école !-© iStock

Le saviez-vous ? Vous pouvez vous voir infliger une amende de 135 euros pendant que vous déposer vos enfants à l’école si vous faites ceci ! On vous donne plus de détails dans les prochaines lignes de ce nouvel article.

publicité

Une expérimentation dans cet établissement pour lutter contre la pratique du « School drive ».

Depuis le 13 mai dernier, la ville de Louviers a accepté de faire l’objet d’une première expérimentation contre le fameux « School drive ».

Il s’agit de cette pratique à laquelle succombe bon nombre de parents pressés de déposer leur enfant à l’école et de repartir aussitôt pour reprendre le chemin du travail.

« Nous n’avons pas d’emplacement pour prendre le temps nécessaire et déposer en toute sécurité. Il n’y a pas assez de place disponible donc c’est une dépose minute ! », confie ce parent d’élève de l’établissement.

publicité

« Il faudrait un parking et que les gens roulent moins vite. Certains ne peuvent pas venir à pied », ajoute un autre.

« « Il y en a de plus en plus(…) C’est le bazar tous les matins ! »

Cette phase test est menée aux abords de l’école Jean-Moulin (dans l’Eure) depuis mi-mai 2024. « C’est le bazar tous les matins ! », reconnaît Virginie, mère d’élève.

« Également au niveau des passages piétons pour les enfants. C’est dangereux, certaines voitures ne s’arrêtent pas quand les enfants traversent. Un jour, il va y avoir un accident« , tire-t-elle la sonnette d’alarme.

« Il y en a de plus en plus, c’est ça la difficulté », déplore auprès de France 3 Normandie, François-Xavier Priollaud, Maire (Les centristes) de Louviers.

« On a voulu prendre le problème avant que ça ne devienne trop compliqué« , poursuit l’élu.

Toute une liste de mesures mises en place.

« La rue aux abords d’une école, ce n’est pas la foire d’empoigne. Ce n’est pas : je jette mon enfant devant l’école et je repars, vocifère François-Xavier Priollaud, visiblement contre le « School drive ».

« Il faut des règles et du savoir-vivre ensemble« , précise-t-il.

Dans le cadre de cette expérimentation, « une zone à 20 km/h donne la priorité aux piétons ». Pour inciter aux déplacements à pied, « des chasubles jaunes ont été distribuées ».

Cette amende de 135 euros à laquelle s’expose certains parents d’élèves qui déposent leurs enfants à l’école

« On peut verbaliser la personne qui reste en plein milieu et qui gêne les autres usagers« , témoigne un policier municipal.

Tout parent réfractaire pourra faire l’objet d’une amende de 135 €. Depuis le 2 juin 2024, la rue est désormais « interdite à la circulation aux heures d’entrée et de sortie de l’école ».

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *