Ce crédit d’impôt méconnu de beaucoup de parents, ce n’est pas ce que vous pensez !

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Ce crédit d’impôt méconnu de beaucoup de parents, ce n'est pas ce que vous pensez !
Ce crédit d’impôt méconnu de beaucoup de parents, ce n'est pas ce que vous pensez !-© Shutterstock

Avis aux parents avec des enfants en bas âge… Connaissez-vous ces dépenses qui permettent aussi de réduire le montant de votre impôt ? Un crédit d’impôt peu sollicité par manque d’informations.

publicité

Ce crédit d’impôt méconnu de beaucoup de parents, ce n’est pas ce que vous pensez !

Les parents n’ont souvent connaissance que des crédits et réductions d’impôt portant sur les dépenses octroyées par les frais de garde des enfants à la crèche ou chez la nourrice.

En effet, l’administration fiscale vous permet de profter d’un crédit d’impôt sur le montant de l’impôt à payer, égale à 50% des dépenses engagées au cours de l’année d’imposition pour l’inscription et la garde en elle-même de votre enfant âgé de moins de 6 ans.

Vous avez droit à ce crédit d’impôt si vous faites garder vos enfants à charge nés en 2017 ou au cours des années suivantes par une assistante maternelle agréée, dans un jardin d’enfants, une crèche collective, parentale familiale, ou encore une halte-garderie.

publicité

Cet avantage fiscal concerne également les frais engagés si votre enfant fréquente la garderie périscolaire ou un centre de loisirs sans hébergement.

Qui peut y avoir droit ?

Pour en bénéficier, vos enfants doivent avoir moins de 6 ans au 1er janvier 2023.

Pour la déclaration des revenus de 2023, correspondant à la campagne 2024, « c’est la date du 1er janvier 2023 qu’il faut retenir et votre enfant doit être né en 2017 ou après », comme d’ores et déjà indiqué plus haut.

Quels cases faut-il cocher ?

Le montant des frais payés doit être reporté à la ligne «frais de garde des enfants de moins de six ans» du formulaire 2042 RICI, dans les cases de 7 GA à 7 GC (selon le nombre de vos nfants).

Le montant du crédit d’impôt accordé ne peut pas dépasser 1 750 € par an par enfant gardé. Ce bonus fiscal bénéficie à tout contribuable parent. Vous n’êtes pas obligé d’avoir une activité professionnelle.

Le total des dépenses prises en compte est désormais plafonné à 3 500 euros par an par enfant.

Si votre enfant de bas âge a profité chaque mercredi du centre de loisirs, pour 500 euros par an, le crédit d’impôt sera de 50% de la somme dépensée, soit 250 euros.

Qu’en est-il en cas de garde alternée ? Et pour ceux qui ont plusieurs enfants ?

Si vous avez plusieurs enfants de moins de 6 ans, vous n’avez qu’à les additionner tous. En cas de garde alternée, le plafond est divisé par deux, soit 875 euros de crédit d’impôt maximum pour chaque parent.

Gardez précieusement la preuve du mode de garde de votre enfant (factures du centre de loisirs ou de la garderie) au cas où le fisc aurait l’idée de les réclamer plusieurs années après votre déclaration.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *