« 30 % d’eau dans le gazole » : panne en série pour des centaines de conducteurs après leur plein chez Leclerc

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
30 % d’eau dans le gazole : panne en série pour des centaines de conducteurs après leur plein chez Leclerc
« 30 % d’eau dans le gazole » : panne en série pour des centaines de conducteurs après leur plein chez Leclerc !-© iStock

Du carburant coupé avec de l’eau, moteurs cassés… Leclerc fait l’objet d’une véritable scandale après la panne des centaines de voitures.

publicité

« 30 % d’eau dans le gazole » : panne en série pour des centaines de
conducteurs après leur plein chez Leclerc

« Le garagiste m’a indiqué que les problèmes étaient dus à une grande quantité d’eau présente dans mon réservoir qui avait entraîné pas mal de dégâts”, explique Louis qui a fait son plein d’essence à la station Leclerc près de Bordeaux.

A peine quelques kilomètres, son véhicule a aussitôt perdu de sa puissance.

D’autres stations-service du centre E. Leclerc sont également concernées, à savoir celle de Sainte-Eulalie, Talence ou encore d’Ambarès.

publicité

Flavien Blais de Carignan en a également fait les frais avec son Renault Scenic après son passage à la station-service de Sainte-Eulalie, non loin de Bordeaux.

Dès le lendemain, « j’avais un problème de démarrage. Mon véhicule n’avait plus du tout de puissance. Je l’ai emmené chez le garagiste, et là, surprise, il m’annonce qu’il y a 30 % d’eau dans le gazole. La pompe à injection et les injecteurs étaient foutus », racontait-il.

« 3 500 € de réparation pour un plein à 73 € de gazole, ça fait mal… »

Flavien en a eu pour 3 500 € de réparation. « Pour un plein à 73 euros de gazole, ça fait mal… », déplorait l’automobiliste.

Les problèmes de panne s’enchaînaient ces dernières semaines… Des centaines de conducteurs en auraient été victimes. Un vrai scandale pour l’enseigne de grande distribution.

Les internautes réagissent en masse

« Leclerc fait des économies comme il peut, l’eau ça coûte moins cher que le gazole et ça permet de consolider ses marges », ironise un internaute.

« Ils font des ristournes intéressantes sur les prix des carburants. Apparemment c’est au détriment de l’entretien des cuves.. Perso j’ai connu ça.. ce n’était pas de l’eau mais la cuve était sale. Bilan: démontage et nettoyage du réservoir d’essence et changement des filtres à carburant. Pas donné.. », témoigne un autre.

Leclerc aurait-il vraiment triché ?

« Un problème d’étanchéité des cuves du distributeur, c’est tout à fait plausible, mais cela peut aussi être un problème de transport ou au niveau du raffinage. Avant d’incriminer le distributeur, il faut remonter toute la chaîne logistique », précise au micro de France Bleu, Benoît Carpentier, président de l’Automobile Club du Sud-Ouest.

« Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour convaincre les automobilistes de passer au tout électrique ! », estime pour sa part un autre.

Le patron de Leclerc répond

Sur « France Info », Michel-Édouard Leclerc a assuré qu’aucune trace d’eau n’avait été détectée dans les cuves de carburant.

« Leclerc, ce sont 450 000 pleins qui sont faits par jour, il peut y avoir ici ou là un problème de surhumidité dans une cuve, un problème humain de mauvais versement », ajoute le patron de l’enseigne.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *