Aïd el-Kébir 2024 : la date exacte de cette célébration musulmane est enfin confirmée

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Aïd el-Kébir 2024 : la date exacte de cette célébration musulmane est enfin confirmée
Aïd el-Kébir 2024 : la date exacte de cette célébration musulmane est enfin confirmée !-© Getty images

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris a officialisé cette fin de semaine, dans un communiqué, la date du début de l’Aïd el-Kébir, « la fête du sacrifice » célébrée sur trois jours.

publicité

Qu’est-ce que l’Aïd el-Kébir, cette fête très importante pour les pratiquants musulmans ?

« Elle est fêtée plus communément le premier jour par les familles de confession musulmane, mais elle peut également s’étaler le deuxième et troisième jour suivant la prière spéciale de l’Aïd, abattage de l’animal compris », est-il indiqué sur le site du Ministère de l’Agriculture.

La date de célébration de cette fête appelée également Aïd el-Adha est fixée
en fonction du calendrier lunaire.

Comme rappelé dans les colonnes du portail actu.fr, « l’année lunaire comporte 354 ou 355 jours contre 365 jours pour une année solaire ».

publicité

L’Aïd el-Kébir, fêtée le 10e jour du dernier mois de l’année lunaire au lendemain du rassemblement des pèlerins à La Mecque, voit sa date « reculer » de 11 jours en moyenne chaque année dans le calendrier civil.

Que commémore-t-elle ?

Dans la tradition musulmane, cette fête commémore le sacrifice demandé à Abraham par Dieu, celui de son fils Ismaël.

Alors que celui-ci était en train de l’immoler, l’ange Gabriel est aussitôt intervenu pour l’arrêter. Un bélier fut proposé à la place de son fils.

Les pratiquants musulmans commémorent cet événement tous les ans en sacrifiant un animal. Cette fête musulmane conduit annuellement à « l’abattage de plus de 100 000 moutons » s’étalant sur trois jours en France.

Aïd el-Kébir 2024 : la date exacte de cette célébration musulmane est enfin confirmée

Comme confirmé par le recteur de la Grande Mosquée de Paris, le début de l’Aïd el-Kébir est bel et bien pour le dimanche 16 juin prochain, comme d’ores et déjà envisagé.

Concernant le rituel sacrificiel des ovins, la Grande Mosquée de Paris invite par ailleurs, les « musulmans de France » à bien respecter les lois en vigueur.

« Ce rituel doit être accompli par délégation dans les lieux appropriés et agréés ». Cette pratique est très encadrée dans l’Hexagone. Il existe même « un guide pratique publié par le gouvernement ».

« Cette fête constitue un défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes

Pour des raisons purement sanitaires, les musulmans ne sont pas autorisés à abattre un animal à leur domicile.

Les pratiquants doivent se rapprocher d’un abattoir agréé en vue de garantir la qualité de la viande.

« Cette fête constitue donc un véritable défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes : communautés musulmanes, professionnels de l’élevage et de l’abattage, collectivités territoriales, État », Précise le Ministère de l’Agriculture.

Durant l’Aïd el-Kébir, « l’organisation peut nécessiter dans certains départements l’agrément d’abattoirs temporaires qui ne fonctionnent que durant les trois jours de fête.»

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *