Cannabis : bientôt des tests salivaires sur la voie publique ?

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Cannabis : bientôt des tests salivaires sur la voie publique ?
Cannabis : bientôt des tests salivaires sur la voie publique ?-© PEXELS

L’Etat pourrait bientôt autoriser la police à réaliser des tests salivaires dans la rue en vue de détecter les fumeurs de cannabis. L’équipe rédactionnelle de CafeBagdad vous fait le point sur la question.

publicité

Cannabis : bientôt des tests salivaires sur la voie publique ?

Contrairement à l’Allemagne qui autorise depuis ce début avril la consommation et la culture du cannabis, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin souhaite quant à lui, « étendre les tests salivaires sur la voie publique afin de mieux détecter les fumeurs«  de cette herbe.

N’importe quel passant pourrait être concerné avec cette généralisation de la mesure.

Actuellement, les forces de l’ordre pratiquent ces tests uniquement dans le cadre des contrôles routiers, dans le but de « détecter la drogue au volant« , est-il rappelé par nos confrères de rmc.bfmtv.com.

publicité

«Il faut taper la politique de l’offre autant que celle de la demande. Je suis pour aller beaucoup plus loin. »

«Il faut taper la politique de l’offre autant que celle de la demande. […] Aujourd’hui, [pour les consommateurs], les amendes forfaitaires délictuelles sont inscrites au casier judiciaire. Je suis pour aller beaucoup plus loin. J’ai une idée, j’en ai parlé au Président, les parlementaires ne sont pas encore informés», lançait-il à la poignée de députés présents lors de son déplacement à Lyon, en mars dernier.

“Je ne vois pas comment un policier arrête des gens dans la rue comme ça”, bondit un député. “Légalement, ça ne tient pas”, poursuit-il.

ça a fait l’effet d’une bombe” !

“ça a fait l’effet d’une bombe” témoignait d’ailleurs une participante au dîner avec le Premier ministre Gabriel Attal avec quelques parlementaires à Matignon.

A priori, c’est n’importe quoi, il faut des mesures coercitives pour obliger quelqu’un à pratiquer un test salivaire. Or qui dit mesure coercitive, dit infraction pénale”, ajoute-t-elle.

Pour beaucoup, c’est « inapplicable » mais le gouvernement lui, indique coûte que coûte « vouloir serrer la vis ».

Gérald Darmanin lance l’offensive contre les narcotrafiquants du Net

Gérald Darmanin souhaite également « intensifier la lutte contre le développement via les réseaux sociaux de la livraison à domicile de drogue, le fameux «Ubershit».

Le patron de la place Beauvau entend infiltrer ces réseaux en « développant très largement la présence et la veille numérique par des cyberpatrouilles et généraliser le recours aux enquêtes sous pseudonyme et aux coups d’achat sur les réseaux sociaux, sous l’autorité des magistrats ».

Il s’agit par ailleurs, relaie Le Parisien , de « développer les capacités des unités judiciaires et des Cross (cellules du renseignement opérationnel sur les stupéfiants) en spécialisant des effectifs dans la lutte contre les cybertrafics de stupéfiants pour cibler les lieux et vecteurs utilisés » par les trafiquants.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *