Pourquoi la disparition de la carte verte ne convient-elle pas aux garagistes ?

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Pourquoi la disparition de la carte verte ne convient-elle pas aux garagistes ?
Pourquoi la disparition de la carte verte ne convient-elle pas aux garagistes ?-© iStock

La suppression de la carte verte pose problème aux professionnels de la réparation. On vous explique pourquoi.

publicité

Fin de cette amende de 35 euros depuis avril dernier

De quoi visiblement soulager les automobilistes ! Effectivement, ils n’auront plus depuis le 1er avril dernier à se soucier de la paperasse lorsqu’ils prennent le volant de leur voiture.

En outre, la dématérialisation de la carte verte s’accompagne de la fin de l’amende de 35 euros infligée en cas d’oubli ou de la non-présentation de ce documents.

Désormais, la preuve d’un contrat d’assurance lié au véhicule sera consultable en ligne sur le Fichier des véhicules assurés en cas d’un contrôle routier.

publicité

Le FVA est alimenté en temps réel ou sous 72 heures par les assureurs dès lors qu’un administré souscrit un nouveau contrat ou en renouvelle un.

Pourquoi la disparition de la carte verte ne convient-elle pas aux garagistes ?

« Nous voyons cette démarche des assureurs comme une possible manœuvre destinée à accroître la dépendance des carrossiers-réparateurs à leur égard », s’inquiétait d’ailleurs le syndicat FFC Mobilité Réparation et Services depuis 2022.

Mobilians appelle « les assureurs à fournir les informations incontournables aux réparateurs afin de préserver la liberté de choix du réparateur par l’assuré, une condition indispensable pour préserver une saine et dynamique concurrence entre les acteurs agréés et non agréés. »

Comme déploré par Jean-Marc Donatien, président du métier carrossiers de Mobilians, à tribune-assurance.optionfinance.fr, le FVA « ne comporte pas assez d’informations pour nous permettre de bien faire notre travail ».

En effet, il ne renseigne que sur la compagnie d’assurance, la date de fin de contrat ainsi que l’assurance au tiers. On n’y trouve aucune indication sur la garantie tous risques. Information pourtant indispensable pour le garagiste.

A quoi sert le «Mémo assuré» ?

Toutes les compagnies d’assurance devront obligatoirement remettre à leurs clients un «Mémo assuré».

Ce dernier devra comporter toutes les caractéristiques de leur assurance auto. Cette petite carte ne devra d’ailleurs pas quitter votre automobile. Mais malheureusement, beaucoup ignorent encore son utilité.

« Les usagers ne savent pas qu’ils peuvent le présenter. Il y a un effort de pédagogie à faire de la part des assureurs », regrette Jean-Marc Donatien, président du métier carrossiers de Mobilians.

Ce document de la taille d’une carte de crédit est fourni aux nouveaux souscripteurs/prolongateurs depuis l’espace client numérique. Ils doivent le conserver en physique ou en numérique depuis leur Smartphone.

Comme souligné par Mobilians, il garantit « une continuité de l’information indispensable au sinistre. »

L’assurance automobile à responsabilité civile toujours en vigueur

En cas de dysfonctionnement du FVA, le «Mémo assuré» peut se révéler utile en cas de contrôle.

Gardez à l’esprit qu’une assurance automobile à responsabilité civile demeure obligatoire pour tous les véhicules motorisés.

publicité
Partager cet article
1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *