Le verdict est tombé, la caissière d’Auchan impliquée dans le détournement de 100 000 € de cartes-cadeaux est jugée coupable

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Le verdict est tombé, la caissière d'Auchan impliquée dans le détournement de 100 000 € de cartes-cadeaux est jugée coupable
Le verdict est tombé, la caissière d'Auchan impliquée dans le détournement de 100 000 € de cartes-cadeaux est jugée coupable !-© Shutterstock

« Elle s’est fait plaisir » : la caissière qui a détourné 100 000 € de cartes-cadeaux est désormais condamnée, tandis que son mari est relaxé. Découvrez les détails de cette affaire.

publicité

100 000 de cartes-cadeaux détournés.

Son stratagème a perduré pendant plusieurs années, lui permettant de se faire un « plaisir» éhonté. Cette mère de famille, caissière chez Auchan depuis 28 longues années, a effectivement abusé de sa position ainsi que de son statut particulier de formatrice pour détourner la coquette somme de 100 000 euros en cartes-cadeaux.

La prévenue a commencé à être caissière de l’hypermarché de Sémécourt (Moselle) depuis l’ouverture des lieux. Sa qualité de formatrice lui avait ensuite donné accès à une caisse « école ».

L’AFP révèle qu’elle détournait discrètement les cartes-cadeaux à son profit, qu’elle pouvait ensuite utiliser à travers toutes les enseignes du groupe, dont Leroy Merlin et des bijouteries.

publicité

« On n’a pu remonter que sur une période de deux ans(…)On ne sait pas ce qu’elle a pu faire avant ! »

En deux ans, elle a réussi à subtiliser près de 432 cartes cadeaux pour un préjudice de 100 000 euros. Un montant qui, soulignons-le, ne concerne que la période qui s’étale de juillet 2018 à juin 2020.

« On n’a pu remonter que sur une période de deux ans à compter de son licenciement, confie Me Zakia Ait Ali Slimane, avocate de l’hypermarché, à l’AFP. On ne sait pas ce qu’elle a pu faire avant ! »

Grâce à ses malversations, elle a pu financer la construction d’une véranda pour sa maison et s’offrir des appareils électroniques, tout en effectuant régulièrement des virements sur les comptes de ses enfants. Comme l’exprime l’avocate à l’AFP, elle a véritablement fait son bonheur. « Elle s’est fait plaisir », commente-t-elle.

Le verdict est tombé, la caissière d’Auchan impliquée dans le détournement de 100 000 € de cartes-cadeaux est jugée coupable

La combine a été mise au jour après une erreur de caisse de 750 euros. Selon Me Zakia Ait Ali Slimane, sans cette erreur, elle aurait probablement continué ses agissements en toute impunité.

L’ex-caissière a été condamnée le 20 février dernier à 2 ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz (Moselle). En outre, selon l’Agence France-Presse, elle doit « payer une amende de 108 792 euros » pour compenser le « préjudice financier » causé.

Son époux relaxé.

Son époux, poursuivi pour « recel », a été relaxé. « Il a dit qu’il ne savait rien, qu’il était souvent en déplacement, regrettait Me Zakia Ait Ali Slimane. Sauf que leur train de vie s’est quand même retrouvé sacrément amélioré ! Je reste sceptique sur le fait qu’il n’ait rien vu pendant des années. Ou alors il est aveugle », donnait-elle son avis bien tranché auprès de l’agence.

publicité
Partager cet article