Fuites de données : plusieurs millions de comptes touchés en France depuis 2024

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Fuites de données : plusieurs millions de comptes touchés en France depuis 2024
Fuites de données : plusieurs millions de comptes touchés en France depuis 2024 !-© PEXELS

Les fuites de données, un phénomène qui prend de l’ampleur en France. Près de 4 millions de comptes touchés depuis 2024 ! On vous donne plus de détails.

publicité

Fuites de données : plusieurs millions de comptes touchés en France depuis 2024

« Même si les entreprises, administrations, collectivités et autres organismes sont de plus en plus sensibilisés et […] protégés, les attaques informatiques demeurent nombreuses« , alerte la Commission nationale de l’informatique et libertés (Cnil) en marge de la publication de son bilan annuel d’activité, le 23 avril.

2024 a particulièrement été marqué par des vols de données. Pour n’en citer que deux, survenus ce début d’année, il y a celui qui a ciblé Viamedis et Almerys, les deux prestataires de tiers-payant, ainsi que celui concernant chez l’organisme public France Travail.

Une étude de Surfshark, l’entreprise spécialisée dans les VPN, a confirmé que les données de 4 millions de comptes ont été concernées par une cyberattaque en France au cours du premier trimestre de 2024.

publicité

Ce chiffre correspond à « 96 % de plus qu’au dernier trimestre de 2023″.

A quoi serviront ces informations volées ?

Les cybercriminels utilisent ces données volées pour usurper l’identité des victimes ou manigancer des attaques de phishing basées sur « l’ingénierie sociale » en vue (par exemple) d’obtenir des coordonnées bancaires.

La France englobe à elle seule « jusqu’à 3 % des violations de données dans le monde« , relaie 01net.com.

L’Hexagone, 4e place des pays les plus concernés par ce phénomène.

Elle se place à la « 4e quatrième place des pays les plus touchés« , après les USA, la Russie et la Chine.

Comme le montre l’étude, « 5 personnes sur 100 dans le monde ont subi une violation de compte ».

« En France, 1,4 milliard d’enregistrements personnels ont été exposés depuis 2004. En moyenne, chaque adresse e-mail est divulguée avec 2,7 données sensibles supplémentaires », communique à 01Net, Surfshark.

L’Hexagone attire notamment les cybercriminels spécialisés dans les attaques par ransomware. La France serait même le deuxième pays européen le plus affecté par les malwares exigeant une rançon.

Ces tentatives d’exorsion font perdre chaque année, plusieurs milliards d’euros aux entreprises françaises.

Plusieurs entités ont été visées : outre celles mentionnées plus haut, il y a aussi la CAF, le LDLC ou encore le Slip Français conduisant à la divulgation d’informations personnelles de dizaines de millions de Français.

Cette explosion des attaques serait notamment motivée par l’approche des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Bonne pratiques à avoir selon les experts

Face à cette « menace mondiale permanente », conseille Lina Survila, porte-parole de Surfshark, « Nous exhortons chacun à rester vigilant, à créer des mots de passe forts, à s’abstenir de les réutiliser et à faire preuve de prudence lors du partage d’informations personnelles en ligne ».

En effet, indique le site web de Surfshark, « la plupart des gens utilisent le même e-mail pour différents comptes lors de l’inscription en ligne. C’est pourquoi un seul e-mail ou compte peut être violé plusieurs fois ».

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *