Mauvaise nouvelle, le gouvernement met fin à cette aide pour les retraités, les détails

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Mauvaise nouvelle, le gouvernement met fin à cette aide pour les retraités, les détails
Mauvaise nouvelle, le gouvernement met fin à cette aide pour les retraités, les détails !-© Shutterstock

Cette aide très prisée des seniors fait l’objet d’un coup d’arrêt de la part du gouvernement. On vous explique tout dans les prochaines lignes de ce nouvel article.

publicité

Une perte du pouvoir d’achat pour les retraités.

Le gouvernement ne ménage pas. Il prend des mesures pour freiner le dérapage des finances publiques, au détriment de certains retraités. cafebabel.fr vous dit tout.

En raison du contexte économique actuel, le gouvernement est contraint de réaliser urgemment des économies de 10 milliards d’euros sur le budget de l’État pour 2024.

Si la Sécurité sociale n’est pas immédiatement concernée par ces réductions budgétaires, l’exécutif prévoit tout de même 6 milliards d’euros d’économies dans ce secteur pour l’année prochaine.

publicité

Comme précisé dans les colonnes du site MoneyVox, les retraités pourraient voir leur pouvoir d’achat diminuer en 2025.

Une sous-indexation des pensions en vue.

Sur France Inter, le ministre chargé du Budget, Thomas Cazenave, a évoqué la possibilité d’une sous-indexation des pensions et autres prestations sociales dans le projet de loi de finances pour 2025. Cette mesure suggère que les pensions de retraite pourraient évoluer moins rapidement que l’inflation.

Mauvaise nouvelle, le gouvernement met fin à cette aide pour les retraités, les détails

Ce plan d’économies budgétaires pour 2024 n’épargne pas non plus l’action sociale interministérielle (ASI). Dans cette optique, le ministère de la fonction publique a décidé d’exclure certains retraités à l’accès à la prestation chèques-vacances.

La mesure est entrée en vigueur depuis le 1er octobre dernier. A compter de cette date, les retraités de la fonction publique d’État ne peuvent plus toucher cet avantage, à savoir :

  • Les agents non titulaires retraités de l’État ;
  • Les fonctionnaires civils et les militaires retraités régis par le code des pensions civiles et militaires de retraite de l’État ;
  • Les retraités de l’État qui bénéficient du versement par l’État (partiel ou total) d’une retraite au titre des pensions d’États étrangers garanties.
  • Les ouvriers de l’État retraités ;

« En 2022, les agents retraités représentaient un quart des bénéficiaires de cette prestation », rappelle l’UNSA Fonction Publique. « Cette décision marque un manque de reconnaissance de l’État employeur pour ses anciens agents », déplore le syndicat.

Ces profils qui peuvent encore demander le dispositif.

Seuls les agents publics civils et les militaires en activité peuvent continuer à bénéficier des chèques-vacances, « dès lors qu’ils sont rémunérés sur le budget de l’État », précise le texte. Il en va de même des agents publics de l’État rémunérés sur le budget des établissements qui ont adhéré à l’action sociale interministérielle.

publicité
Partager cet article