MaPrimeRénov’ : pourquoi faut-il absolument attendre le 15 mai prochain pour envoyer sa demande ?

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
MaPrimeRénov’ : pourquoi faut-il absolument attendre le 15 mai prochain pour envoyer sa demande ?
MaPrimeRénov’ : pourquoi faut-il absolument attendre le 15 mai prochain pour envoyer sa demande ?-© PEXELS

Ne faites surtout pas l’erreur d’envoyer votre dossier pour la demande de MaPrimeRénov’ avant ce 15 mai ! La rédaction de CafeBagdad vous en dit plus dans les lignes qui suivent…

publicité

Une baisse de 30% des forfaits MaPrimeRénov’ depuis le 1er avril 2024, ces aides concernées

Rappelons que depuis le 1er avril dernier, les foyers qui envisagent d’entreprendre des travaux de rénovation ont constaté « une réduction de 30% des forfaits MaPrimeRénov’ pour l’installation d’équipement de chauffage fonctionnant au bois« , dont notamment les chaudières et les poêles à bois.

Une « décision incompréhensible au regard des avantages »

« Cette décision est incompréhensible au regard des avantages du bois énergie et de l’engagement de toute la filière pour accompagner la sortie des énergies fossiles dans le chauffage », déplore Thomas Perrissin, président du syndicat français des chaudiéristes biomasse.

MaPrimeRénov’ : pourquoi faut-il absolument attendre le 15 mai prochain pour envoyer sa demande ?

Comme recommandé dans les colonnes de tf1info, il est souhaitable d’attendre un peu si vous souhaitez déposer une demande pour profiter du dispositif MaPrimeRénov’.

publicité

Comme rappelé par un professionnel du secteur de la rénovation énergétique,
« Il y a des modifications MaPrimeRénov’ tous les deux mois depuis 2019 ! » La règle est depuis resté inchangé.

Ce 15 mai, relaie tf1info, ce dispositif « deviendra plus avantageux sur certains points ».

Et pour cause : « le diagnostic de performance énergétique ne sera plus obligatoire pour obtenir la plupart des aides ». Cette mesure restera en vigueur jusqu’au 31 décembre de cette année.

Sans compter qu’à compter de cette même date, il sera dès lors, possible de « bénéficier d’une enveloppe pour entreprendre un unique geste d’isolation thermique » et ce, peu importe l’étiquette de performance énergétique de votre logement.

Le compromis de vente accepté à la place d’un acte de propriété.

D’ici mi-mai, les propriétaires de biens classés F ou G devront s’engager dans une rénovation d’ampleur. Un accompagnateur Rénov’ reste obligatoire pour les rénovations permettant de gagner au moins deux classes dans le DPE.

Les ménages qui envisagent de réaliser des travaux de ventilation doivent aussi effectuer des travaux d’isolation thermique.

Un compromis de vente suffit aujourd’hui à justifier de la propriété d’un bien durant la constitution du dossier ( à la place d’un acte de propriété).

« Mieux vaut une rénovation globale à un mono-geste mais mieux vaut un mono-geste plutôt que pas de rénovation du tout« , estime le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Ces assouplissements concernant les aides à la rénovation énergétique visent à doubler le nombre de biens concernés cette année.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *