Indemnité carburant : le flou règne autour du sort du chèque de 100 euros

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Indemnité carburant : le flou règne autour du sort du chèque de 100 euros
Indemnité carburant : le flou règne autour du sort du chèque de 100 euros !-© SIPA

Avec l’État qui cherche à économiser 10 milliards d’euros, quel sort attend le chèque carburant ? Si pour l’heure, les prix à la pompe demeurent encore sous le seuil d’urgence fixé par l’Etat, qu’en est-il en cas de dépassement ?
Allez-vous toujours bénéficier de l’indemnité carburant ? Le point sur l’avenir du chèque de 100 euros. Décryptage.

publicité

Indemnité carburant : le flou règne autour du sort du chèque de 100 euros

Dans le cadre de la politique de réduction des dépenses publiques voulue par le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire, les automobilistes ne finiront-ils pas par en être affectés ?

Selon un article paru ce 20 février dans les colonnes du journal économique Les Échos, le gouvernement aurait décidé de « supprimer le dispositif de l’indemnité carburant travailleur ». Ce dispositif concerne le chèque de 100 € versé aux travailleurs modestes lorsque les prix à la pompe dépassent les 2 euros le litre.

Bercy répond

Et pourtant, Bercy dément formellement auprès de nos confrères du Capital toute suppression de l’aide aux automobilistes. « Le dispositif n’est pas interrompu. C’est parce que nous réalisons des économies que nous pouvons agir en temps de crise. Cela vaut aussi pour le carburant», leur répond-on.

publicité

«Ce n’est pas d’actualité au vu des prix des carburants»

Mais comme souligné par le gouvernement, «Ce n’est pas d’actualité au vu des prix des carburants». Des chèques peuvent toutefois être versés ultérieurement à condition que les prix à la pompe vont au-delà du seuil d’urgence de 1,95 €, défini comme étant le «seuil raisonnable» selon Bruno Le Maire.

Il est à noter que les prix à la pompe ont augmenté du 9 au 16 février 2024, selon les dernières données gouvernementales : le litre de sans plomb 95-E10 est passé à 1,83 € et le litre de diesel à 1,83 €. Ces tarifs demeurent en dessous du seuil déclencheur pour le chèque carburant.

«Si demain, ce que je ne souhaite pas bien entendu, vous avez une crise qui s’aggrave au Proche-Orient, que les prix du pétrole explosent et que par conséquent vous avez des prix à la pompe qui approchent les 2 euros, je déclencherai le dispositif d’indemnité carburant travailleurs », assure le locataire de Bercy, qui refuse que l’attribution du chèque devienne «automatique».

Qui bénéficiera du chèque carburant en 2024 ?

Cette indemnité carburant profite aux 50% de ménages les plus modestes utilisant leur véhicule pour se rendre à leur travail. Pour 2024, le gouvernement compte élargir les conditions d’éligibilité.

En effet, le coup de pouce bénéficierait désormais à 60% des travailleurs. Cela correspondrait à une enveloppe de 600 millions d’euros supplémentaires dans le budget de l’État.

publicité
Partager cet article