Impôts : voici le simulateur qui permet de connaître combien vous allez payer en 2024

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Impôts : voici le simulateur qui permet de connaître combien vous allez payer en 2024
Impôts : voici le simulateur qui permet de connaître combien vous allez payer en 2024 !-© iStock

Vous pouvez estimer l’impôt à payer et l’impact de l’évolution du barème progressif avec le simulateur officiel 2024 de l’impôt sur le revenu. Cette nouvelle version mise en ligne par la Direction générale des finances publiques (DGFiP) prend déjà en compte la mise à jour annuelle du barème progressif de l’impôt, soit la revalorisation de 4,8% des seuils de l’impôt. Plus de détails dans les prochaines lignes de ce nouvel article.

publicité

Impôts : voici le simulateur officiel qui permet de connaître combien vous allez payer en 2024

Connaître en avance le montant de son imposition permet d’anticiper et de mettre de l’argent de côté avant de recevoir l’avis d’imposition de l’administration fiscale.

Impôt 2024 sur les revenus 2023 – Barème indexé à 4,8%
Tranche de revenu par part fiscale Taux applicable pour la tranche
Jusqu’à 11 294 euros 0%
De 11 295 euros à 28 797 euros 11%
De 28 798 euros à 82 341 euros 30%
De 82 342 euros à 177 106 euros 41%
Plus de 177 106 euros 45%

Titre : Barème inscrit dans la loi de finances pour 2024.

Même si le calendrier officiel n’a pas encore été annoncé, le simulateur de l’impôt pour l’année 2024 basé sur les revenus de 2023 est déjà accessible en ligne sur le site impot.gouv.fr ou à une adresse spécifiée. C’est également l’occasion de connaître son revenu fiscal de référence (RFR).

publicité

Deux types de simulateurs selon les personnes concernées.

Il faut au moins une dizaine de minutes pour renseigner votre situation. Deux modèles de simulateurs existent, un dit « simple », et un autre dit « complet ».

Le premier est dédié aux contribuables « qui déclarent des salaires, des pensions ou des retraites, des revenus fonciers, de cessions de valeur mobilière, des droits sociaux et titres assimilés et déduisent les charges comme les dons, les pensions alimentaires, les frais de garde d’enfant. »

Le deuxième « convient (quant à lui) à ceux qui déclarent, en plus, des revenus d’activité commerciale, libérale, agricole, des revenus des associés et gérants art. 62 du CGI, des investissements dans les Dom-Com, ou des déficits globaux », détaille le site sur service-public.fr.

Gare aux retards, des pénalités s’imposent…

Des pénalités peuvent en effet être appliquées en cas de retards. Quelques motifs pourraient toutefois expliquer un éventuel retard.

Aucun nom ou adresse n’est requis pour obtenir les informations. Ce simulateur peut tout à fait être utilisé de façon anonyme.

Impôts : A quand l’ouverture de la campagne de déclaration de revenus ?

Par ailleurs, ce simulateur permet d’anticiper le taux de prélèvement à la source (PAS) qui s’appliquera à vos revenus à partir du mois de septembre 2024 durant la prochaine mise à jour automatique du taux.

La déclaration des revenus se tiendra au printemps. « Nous n’avons pas encore communiqué les dates, tout cela est encore en cours de validation », a fait savoir la DGFiP auprès du site MoneyVox.

publicité
Partager cet article