Ces détails de votre déclaration d’impôt qui vous vaudront à coup sûr un rappel du fisc

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Ces détails de votre déclaration d'impôt qui vous vaudront à coup sûr un rappel du fisc
Ces détails de votre déclaration d'impôt qui vous vaudront à coup sûr un rappel du fisc !-© Shutterstock

Pour éviter à tout prix de faire l’objet d’un contrôle fiscal, faites attention à ces éléments de votre déclaration d’impôts 2024. On vous décrypte tout.

publicité

Ces détails de votre déclaration d’impôt qui vous vaudront à coup sûr un rappel du fisc

Ne soyez surtout pas tentés d’abuser des bonus fiscaux, notamment des crédits d’impôt qui permettent à des millions de contribuables de se faire rembourser.

Ce poste compte parmi ceux dont le fisc a l’habitude de passer au crible. Les montants conséquents ne manqueront donc pas d’attirer l’attention de l’administration fiscale sur votre dossier.

Gare aux « dépenses disproportionnées par rapport aux revenus déclarés », souligne MoneyVox.

publicité

Evitez également de vous tromper sur le prélèvement forfaitaire sur les dividendes. Ils sont normalement assujetti à un flat tax de 30%, soit 12,8% pour l’impôt sur le revenu et 17,2% pour les prélèvements sociaux.

Assurez-vous donc de bien inscrire le montant du « prélèvement forfaitaire déjà versé » sur vos dividendes en case 2CK de votre déclaration de revenus. Autrement dit uniquement les 12,8%… et pas les 30% !

Des espérances de remboursement que vous pourrez regretter…

Cette erreur équivaut pour le contribuable concerné une restitution plutôt généreuse. Mais attention, elle peut aussi vous coûter cher. Le fisc ne manquera pas de vous avoir à l’oeil.

Oublier de déclarer ses loyers et ses locations meublées, ces incohérences qui pourraient vous causer des graves problèmes

Les loyers étant soumis à l’impôt sur le revenu, vous ne devez surtout pas omettre de les déclarer. « À partir de deux biens, l’absence de loyers dans la déclaration de revenus » est forcément une erreur délibérée

C’est encore plus vrai si vous vous dites jouir d’une réduction d’impôt Pinel !

Il est à rappeler que ce dispositif nécéssite obligatoirement la mise en location d’un logement et par conséquent, « la perception de loyers ». Au moindre incohérence, vous risquez de vous faire avoir !

Ne pas déclarer vos revenus issus des plateformes de location risque de vous attirer des problèmes avec le fisc.

Airbnb, Booking et les autres sont en effet tenus de transmettre au fisc le montant ainsi que le nombre de nuitées effectuées par leur intermédiaire.

Vous n’avez aucune excuse puisque la Direction générale des finances publiques se charge elle-même de vous le rappeller dans votre déclaration de revenus.

Cette autre erreur souvent commise par les contribuables

Le cumul de la pension alimentaire et enfant à charge, notamment son rattachement à votre foyer fiscal est aussi à éviter.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *