Assurance auto : jeunes conducteurs, voici l’astuce incontournable pour payer moins cher

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 5 minutes
Assurance auto : jeunes conducteurs, voici l'astuce incontournable pour payer moins cher
Assurance auto : jeunes conducteurs, voici l'astuce incontournable pour payer moins cher !-© iStock

Voici comment les jeunes conducteurs peuvent payer moins cher en assurance automobile grâce à cette astuce infaillible. On vous explique tout dans les prochaines lignes de cet article.

publicité

« Les assurances traditionnelles matraquent les jeunes conducteurs en termes de prix »

« Cette formation (c’est-à-dire la conduite accompagnée, NDLR) permet d’acquérir une meilleure expérience pour passer l’épreuve pratique dans des conditions plus sereines », promeut la Sécurité Routière. Mais ce n’est pas le seul avantage de la conduite accompagnée.

Mais il n’y a pas que l’examen du permis. Jetez également un coup d’œil sur le prix de l’assurance auto. Bien que le tarif moyen des contrats d’assurance automobile s’élève à 630 € par an, les jeunes conducteurs, selon le comparateur Assurland, se voient imposer des coûts beaucoup plus élevés.

Étant « Moins expérimentés, justifie Olivier Moustacakis, cofondateur du site Assurland.com, ils sont plus à même d’être impliqués dans un accident. Les assureurs appliquent donc une surprime de 100% la première année, ce qui explique le coût particulièrement élevé de leur assurance », ajoute l’expert.

publicité

« Les assurances traditionnelles ne connaissent pas les jeunes conducteurs donc ils matraquent en termes de prix », déplore Benjamin Gaignault, co-fondateur d’Ornikar N°1 français des formateurs au code et à la conduite, qui propose sa propre assurance à partir de 9 €.

1 255 euros par an en assurance automobile pour les jeunes.

1/4 des jeunes de 18 à 25 ans ont déclaré avoir été impliqués dans 1 à 5 sinistres durant les trois dernières années, soit sept points de plus que leurs conducteurs de 56 à 65 ans.

La sanction est immédiate lors du règlement des primes d’assurance. D’après Assurland, les automobilistes de 18 à 25 ans déboursent en moyenne 1 255 euros par an, une augmentation de 18% en 2023, pour assurer leur véhicule.

Cette hausse s’explique non seulement par le risque accru qu’ils représentent, mais aussi par l’envolée des tarifs des pièces détachées et des réparations.

Assurance auto : jeunes conducteurs, voici l’astuce incontournable pour payer moins cher

Pour alléger la facture, et « augmenter les chances de réussite au permis, la conduite accompagnée » se présente comme étant l’option idéale pour bénéficier d’une réduction de prix.

« La baisse de la surprime des assureurs est plus rapide pour les jeunes conducteurs qui ont fait conduite accompagnée car selon les chiffres ils ont ensuite 4 à 5 fois moins de risques d’être impliqués dans un accident » souligne Olivier Moustacakis.

Les surprimes s’élèvent à 100%, 50% et 25% durant les trois premières années de conduite « sans conduite accompagnée ». Pour ceux qui ont appris à conduire pendant deux ans, ces surprimes diminuent respectivement à 50%, 25% et 12,5%.

Pour prendre un exemple concret, cela signifie que si un automobiliste expérimenté débourse 100 €, un jeune conducteur devra payer jusqu’à 200 € la première année sans conduite accompagnée, et 150 € avec un apprentissage débuté dès l’âge de 16 ans.

La Maif explique auprès du site MoneyVox « accorder une réduction de 5% sur la cotisation à tous ceux qui ont effectué la conduite accompagnée. »

Un avantage plutôt intéressant, d’autant plus que ce dispositif n’entraîne pas de coûts supplémentaires pour les parents devenus moniteurs de conduite. Une simple extension de garantie suffit, sans conséquence sur la prime d’assurance.

« Nous encourageons vivement l’apprentissage de la conduite accompagnée car il influe sur la qualité de la conduite du jeune conducteur. (…) Les enfants de nos sociétaires peuvent apprendre au volant de la voiture assurée Maif, sans supplément de cotisation, ni majoration de franchise en cas d’accident. », Précise encore à MoneyVox, la Maif.

Opter pour l’assurance de papa et maman.

Prioriser l’assureur auto de vos parents afin de bénéficier d’avantages tarifaires. Des rabais, jusqu’à 10%, peuvent s’ajouter à la promotion conduite accompagnée.

Optez pour des contrats où l’on paye en fonction du nombre de kilomètres parcourus. « Ceux qui font moins de 700 km par mois paient probablement leur assurance beaucoup trop chère. Avec l’offre ‘petit rouleur’, ils dépenseront entre 8 et 25% de moins en moyenne », estime Christophe Dandois, CEO de Leocare. Soit environ de 150 à 250 euros sur un an. », Assure-t-il.

publicité
Partager cet article