« L’arnaque à l’or » : cette technique bien huilée des escrocs pour arnaquer des automobilistes

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
« L’arnaque à l’or » : cette technique bien huilée des escrocs pour arnaquer des automobilistes
« L’arnaque à l’or » : cette technique bien huilée des escrocs pour arnaquer des automobilistes !-© iStock

« L’arnaque à l’or », qu’est-ce que cette escroquerie qui sévit actuellement sur les routes ? Voici le mode opératoire des arnaqueurs. Plus de détails dans les prochaines lignes de ce nouvel article.

publicité

« L’arnaque à l’or » : cette technique bien huilée des escrocs pour arnaquer des automobilistes

Cette vieille arnaque est de nouveau remise au goût du jour, au plus grand dam des automobilistes qui empruntent les routes franciliennes. Cela fait des semaines que l’on entend une fois de plus parler de la fameuse « arnaque à l’or » ou encore « panne bulgare ».

Sur le réseau social Facebook, la page « Info Trafic Ile-de-France » tire la sonnette d’alarme depuis le 1ᵉʳ mars dernier.

Comme indiqué sur le portail actu.fr, « un escroc adepte de « l’arnaque à l’or » aurait sévi ces derniers jours sur l’A86 extérieure, au niveau de Thiais dans le Val-de-Marne ». La prudence est de mise pour les conducteurs des environs.

publicité

Comment les escrocs procèdent-ils pour attaquer leurs victimes ?

Dans cette escroquerie bien rodée, les arnaqueurs ne réinventent pas la roue. Tout commence par une simulation de panne : un conducteur immobilise son véhicule sur le bas-côté de la route, capot relevé, feux de détresse clignotants, attendant dans l’arrivée « d’une bonne âme venant lui apporter son aide. »

Dès l’approche du bon Samaritain, l’escroc entre en scène. Il prétend être à court d’essence et, plus embêtant encore, sans argent pour faire le plein. Toutefois, il assure avoir une solution de secours : échanger les bijoux qu’il porte contre de l’argent liquide.

Mais méfiance, ces prétendus joyaux n’ont pas la valeur qu’il prétend. En réalité, ils ne valent pas grand-chose, juste de la pacotille sans valeur marchande.

Pour attendrir la victime, l’arnaqueur joue sur tous les tableaux. Il est souvent accompagné de femmes et d’enfants pour inspirer facilement confiance. De quoi suffire pour convaincre sa proie d’accepter de se rendre à un distributeur pour prendre de l’argent.

Ce détail qui doit vous mettre la puce à l’oreille.

C’est à ce moment que les signaux d’alerte doivent s’allumer. Un conducteur en panne sèche n’aura généralement besoin que d’être escorté jusqu’à la station-service la plus proche, pas vers un distributeur… Aussi, gare à vous !

Les recommandations des forces de l’ordre.

Comme recommandé par les forces de l’ordre, il ne faut « jamais s’arrêter et recueillir le plus de détails possibles pouvant permettre l’identification de la voiture suspecte ».

Cette technique est surtout utilisée sur les axes secondaires, particulièrement dans l’est de la France, précise actu.fr.

publicité
Partager cet article