Hydrogène vert : Le Japon découvre un métal bon marché qui booste la production de 1000%

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Hydrogène vert : Le Japon découvre un métal bon marché qui booste la production de 1000%
Hydrogène vert : Le Japon découvre un métal bon marché qui booste la production de 1000% !-© iStock

Le Japon dévoile un catalyseur bon marché qui décuple la production d’hydrogène. On vous décrypte tout à travers cet article.

publicité

Le Japon prouve une nouvelle fois son statut de « société de l’hydrogène »

Pour réduire la dépendance du pays aux combustibles fossiles et lutter contre le changement climatique, « le Japon a été le premier pays à adopter une l’hydrogène » comme source d’énergie propre et durable.

Le « pays du soleil levant » entend ainsi devenir une « société de l’hydrogène ».

L’hydrogène pourrait être la solution idéale pour décarboner nos industries et notre système de transport. Mais il faut pour cela qu’il soit « produit à partir de l’électrolyse de l’eau utilisant de l’électricité issue de sources renouvelables ».

publicité

Il s’agit d’une énergie propre c’est-à-dire qu’il ne produit aucune émission polluante si ce n’est un peu d’eau. Il pourrait alimenter plusieurs industries et peut-être une alternative aux véhicules électriques.

Les chercheurs ne manquent pas de trouver « une nouvelle technique pour améliorer la production d’hydrogène par électrolyse« . Et dans ce sens, le Japon a fait une découverte innovante.

Hydrogène vert : Le Japon découvre un métal bon marché qui booste la production de 1000%

Pour remplacer la platine ou l’iridium, métaux à la fois rares et coûteux, des électrolyseurs de type PEM, les chercheurs de l’Institut RIKEN au Japon ont misé pour « un métal commun, le manganèse« .

En comparaison avec les modèles précédents, « ce nouveau catalyseur à base d’oxyde de manganèse serait 40 fois plus durable« , est-il publié dans la revueNature Catalysis.

Les chercheurs ont en effet « modifié sa structure tridimensionnelle afin de fabriquer le premier électrolyseur PEM efficace et durable sans métaux rares. », relaie le site jeuxvideo.com.

Les chercheurs ont fait en sorte de former « des liaisons plus fortes avec les atomes d’oxygène ». Résultat : le MnO2 amélioré est donc plus stable.

Il maintient ainsi « la réaction avec l’eau beaucoup plus longtemps ».

Les tests en laboratoire ont conclu que le catalyseur à base de MnO2 a dépassé de loin les autres matériaux, en produisant 10 fois plus d’hydrogène, soit jusqu’à « 1 000 % d’hydrogène en plus ».

Son atout.

En plus, il se révèle davantage « résistant à la dissolution dans l’acide« . Jusqu’à ce qu’il soit incorporé dans des électrolyseurs industriels, il reste du pain sur la planche. L’objectif étant de se défaire de l’iridium.

Des études d’amélioration en cours…

Des études doivent encore porter sur la structure du manganèse en vue d‘améliorer la densité de courant que pourrait supporter le matériau et faire durer plus longtemps le catalyseur.

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *