Flambée des prix de l’eau : les habitants de cette région furieux face à l’explosion des factures

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 3 minutes
Flambée des prix de l'eau : les habitants de cette région furieux face à l'explosion des factures
Flambée des prix de l'eau : les habitants de cette région furieux face à l'explosion des factures !-© Shutterstock

Hausse vertigineuse du tarif de l’eau dans cette région, les habitants dans une colère noire. Une pétition a été lancée. Elle compte d’ores et déjà plus de 10 000 signataires. Plus de détails.

publicité

Flambée des prix de l’eau : les habitants de cette région furieux face à l’explosion des factures, 96 communes concernées

Ils s’attendaient certainement à une hausse de leur facture d’eau mais pas à ce point-là ! 96 communes de l’Eure sont concernées par cette flambée de prix. Le tarif au mètre cube de l’eau s’élève désormais à « presque un euro de plus par mois« , rapporte tf1info. Cela correspond à quasiment quatorze euros d’augmentation pour la même consommation ».

« On peut comprendre une augmentation, mais pas au niveau annoncé »

« On peut comprendre une augmentation, mais pas au niveau qui est annoncé, argue un Neubourgeois, et puis il faudrait procéder par paliers« , ajoute-t-il.

« Il y a un moment où il faut arrêter ! Tout augmente, l’électricité, les courses… On va vivre comment ?« ,ne pouvait s’empêcher de demander Nathalie, une habitante de Neubourg, au micro de TF1.

publicité

Pourquoi une telle hausse ?

Pourquoi une hausse de 60% ? Des résidus de pesticides détectés dans l’eau potable ont en effet contraint le Syndicat d’eau du Roumois et du Plateau du Neubourg à lancer un vaste chantier de rénovation de son réseau de distribution.

« Ce réseau représente environ 1.500 kilomètres de tuyaux qu’il faut entretenir », explique Jean Serreau, directeur général et financier du Syndicat. Des travaux qui s’élèvent à plus de quatre millions d’euros supplémentaires…

Pour le dirigeant, il n’y a pas d’autre moyen que de faire payer les clients. « Il y aura une clause de revoyure. Si demain, on obtient plus de subventions, il n’y aura pas de débat, on réétablira un prix d’eau plus bas, assure-t-il. Pas sûr que cela fasse plaisir aux habitants de cette centaine de communes. La grogne monte chez les usagers.

« Nous, ce qu’on veut, c’est simplement accomplir notre mission principale, qui est de distribuer de l’eau pour tous. De l’eau potable.« , ajoute Jean Serreau.

10 000 signatures et un collectif contre la hausse

Face à l’augmentation hallucinante des factures d’eau, une pétition a déjà recueilli plus de 10 000 signatures et un collectif regroupant près d’un millier de personnes s’est mobilisé. La colère des habitants est vive et les contestations s’intensifient.

Selon France 3, la pression populaire a déjà porté ses fruits : le syndicat a accepté de repousser la hausse de trois mois, en attendant de nouveaux échanges. Les associations écologistes locales, quant à elles, pointent du doigt la pollution des sols à l’atrazine par des agriculteurs et exigent l’application du principe des « pollueurs payeurs ».

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *