Découvrez le moteur à hydrogène qui fait trembler l’industrie automobile, adieu les voitures électriques

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Découvrez le moteur à hydrogène qui fait trembler l'industrie automobile, adieu les voitures électriques
Découvrez le moteur à hydrogène qui fait trembler l'industrie automobile, adieu les voitures électriques !-© iStock

Le moteur à hydrogène fait trembler l’industrie automobile, adieu les voitures électriques (et à combustion), il rédéfinit les règles du jeu.

publicité

Découvrez le moteur à hydrogène qui fait trembler l’industrie automobile, adieu les voitures électriques.

Les voitures à hydrogène sont-elles réellement l’avenir de l’automobile ? Comme indiqué dans le podcast “Tout roule”, de Pierre de Vilno sur Europe 1, cette alternative réduirait l’empreinte carbone du parc automobile.

« Je suis sûr que la voiture électrique hybride, c’est l’avenir de la batterie, l’avenir des voitures. Mais il faut trouver une autre hybridation que le diesel, et la seule hybridation possible qui combine la batterie et un gaz propre, c’est l’hybride électrique hydrogène et les véhicules hydrogène, assure Pierre-Etienne Franc, le fondateur et CEO de Hy24. Si même Volkswagen maintenant se permet de dire qu’il faut aussi compléter la gamme avec des solutions hydrogène, c’est que tout le monde est bien conscient qu’on n’aura pas le choix. »

« C’est l’histoire de la poule et de l’œuf. »

« Une station à hydrogène, ça coûte plus cher que l’essence oui, mais ça coûte beaucoup moins cher que de déployer des millions de bornes de recharge de batterie qui changent pas grand chose », ajoute l’expert.

publicité

« C’est l’histoire de la poule et de l’œuf. Et selon les projections du maillage que l’Europe suggère de faire, on va devoir déployer dans les huit ans qui viennent. Entre 1000 et 2000 stations hydrogène à la fois sont en Europe. C’est à la fois un pas beaucoup et beaucoup. Parce que 200 en Europe, c’est quand même déjà mieux. »

« En Corée, au Japon, en Californie, en Chine, vous avez un déploiement de véhicules électriques hydrogène ».

« En Corée, au Japon, en Californie, en Chine, vous avez un déploiement de véhicules électriques hydrogène, révèle Pierre-Etienne Franc. Il n’y a pas que les Mirai, il y a aussi les Hyundai mais aussi beaucoup de bus, des camions. Aujourd’hui, en France, estime-t-il, il n’y a pas encore de soutien significatif parce que jusqu’à présent, les deux champions nationaux n’avaient pas d’offre sur le sujet. Les choses ont changé à plusieurs égards », poursuit-il en faisant allusion « au mur de la fin du moteur thermique qui avance à toute allure parce que c’est 2035. Et vous comme moi, vous savez bien que même si les batteries font des miracles aujourd’hui, on ne sait pas aller de Paris à Marseille avec un véhicule électrique à batterie sans devoir s’arrêter au moins deux fois. »

Un moteur à injection directe d’hydrogène qui promet…

Un moteur de deux litres à injection directe d’hydrogène est actuellement développé par Hyundai-Kia Motor Company (HMC) et l’Institut coréen des machines et des matériaux (KIMM).

Ce moteur est censé réduire les émissions de CO2 de 99 % et les émissions de particules de 90 % en comparaison avec les moteurs à essence. Il n’émet par ailleurs que 15 ppm de NOX.

Selon le chercheur principal du projet, Young Choi, le coût demeure faible, faisant de cette option la meilleure pour remplacer les combustibles fossiles et permettre une mobilité plus propre et plus durable.

publicité
Partager cet article