Baisse record de l’immobilier en 2024 : Votre région est-elle la plus touchée ?

La rédaction
La rédaction
Durée de lecture : 4 minutes
Baisse record de limmobilier en 2024 : Votre région est-elle la plus touchée ?
Baisse record de l'immobilier en 2024 : Votre région est-elle la plus touchée ?-© iStock

Après une croissance exponentielle ces dernières années, le marché immobilier marque un tournant sans précédent dans l’histoire. En effet, les prix de l’immobilier connaissent une baisse spectaculaire sur un an dans plus de 80% des départements, selon les dernières données en date. Seules les zones touristiques, bénéficiant d’un attrait constant, parviennent à maintenir une certaine stabilité des prix.

publicité

Transactions immobilières : en forte baisse…

L’année 2023 aura été extrêmement difficile pour les professionnels de l’immobilier, allant des constructeurs jusqu’aux vendeurs de matériaux de construction et de design.

Le nombre de transactions a chuté de manière historique, avec une baisse de 22% par rapport à 2022, selon la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), dans une note conjoncturelle publiée le 27 février 2024.

Une réduction du pouvoir d’achat…

En cause, la flambée des taux d’intérêt depuis 2022, qui a considérablement réduit le pouvoir d’achat des acquéreurs, provoquant ainsi une baisse de la demande. Cela impacte les prix, entraînant un déclin généralisé, excepté dans les zones touristiques.

publicité

À l’échelle nationale, les prix ont baissé de 1,3% sur un an en février 2024. Cette tendance reflète les défis actuels du marché immobilier, avec des conséquences significatives sur l’économie et les stratégies d’investissement.

« Le marché n’est ni bloqué, ni face à un krach mais a fortement ralenti, pouvait-on lire dans le rapport de la Fnaim. La baisse de prix qui touche quasiment tous les départements est plus marquée dans les zones à forte densité de population », a-t-elle expliqué.

Baisse des prix de l’immobilier en France (Février 2024) : découvrez la région la plus touchée

Région Baisse sur un an Prix moyen en euros par mettre carré (m²)
Île-de-France -4,2% 10 350 euros
Paris -5,6% 9 980 euros
Seine-Saint-Denis -4,3% 4 500 euros
Val-de-Marne -5,4% 5 100 euros
Hauts-de-Seine -4,7% 6 300 euros
Essonne -2,6% 4 000 euros
Seine-et-Marne -1,9% 3 500 euros
Rhône -5% 4 800 euros
Loire-Atlantique -4,2% 4 200 euros

Source : Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim)

Hausse des prix immobiliers en 2024 : une exception pour les régions touristiques

Seules les zones à forte attraction touristique telles que les Alpes-Maritimes, le Var et la Corse-du-Sud résistent, jusqu’à preuve du contraire, à cette tendance à la baisse du marché immobilier français.

« Le marché baisse le plus là où les prix sont élevés, car la sensibilité des acquéreurs aux taux des crédits y est plus forte », explique la Fnaim.

« Les grandes métropoles, où les prix et le recours au crédit sont élevés, subissent plus durement qu’ailleurs en France la perte de capacité d’achat immobilier des ménages », précise-t-elle.

Région Hausse sur un an Prix moyen en euros par mettre carré (m²)
Alpes-Maritimes +3,3% 5 300 euros
Var +3,1% 4 800 euros
Corse-du-Sud +1,8% 5 800 euros

Source : Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim)

publicité
Partager cet article
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *