Voglio Credere Così

Tarot : voyage entre les mains d'une cartomancienne

Article publié le 21 juillet 2017
Article publié le 21 juillet 2017

Les cartes de tarot existent depuis des siècles et des siècles en Europe et sont encore très à la mode, même chez la population la plus jeune du continent. Les adaptations modernes prouvent que nous sommes encore quelque peu dépendants de la divination. Mais que veut dire se faire lire son avenir, et cela correspond-il à la vérité ? Réponse, cartes sur table.

Il pleut à Montmartre. L'atmosphère de la Belle Époque, les artistes et les cartomanciens sont toujours là. Je m’avance avec prudence, essayant de ne pas penser à ce que je voudrais entendre. Aujourd'hui, je vais voir une cartomancienne, qui lira mon avenir dans un jeu de cartes. La cartomancie est apparue en Europe peu après celle des jeux de cartes, au 14ème siècle. Le phénomène s'est répandu sur tout le continent comme un feu de forêt, avec les cartes traditionnelles du tarot, le Tarot de Marseille servant de référence.

La magie à la maison

Au fond du haut immeuble, je tape le code à cinq chiffres de la porte et attends que Lara réponde. Sa voix est hâchée et à peine audible. « Prenez l'ascenseur jusqu'au 6ème étage, mon appartement est sur la gauche. » Elle m’ouvre et je me dirige rapidement vers l'ascenseur. Lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrent, sa porte d'entrée est également ouverte. Fatalité ou destinée ? Le temps semble s'arrêter et j’esquisse un demi-sourire.

L'appartement dispose de grandes fenêtres et d'un décor modeste et confortable avec des couleurs chaudes. Je me promène dans le salon et pose mon sac par terre, jetant un coup d’oeil par le balcon pour me repérer. Au loin, je vois le Sacré-Cœur, perché sur le sommet de la colline, tel un phare divin. Lara m'apporte du café et déroule une petite boîte en bois dans laquelle elle renferme son passe-temps. « Je vais fumer. Est-ce que tu fumes ? Pour ce type de travail, ça aide. » Je me moque de l'absurdité de la situation. Je m’assieds sur le banc d’une table de pique-nique en bois tout simple et elle m’offre immédiatement une chaise plus confortable.

Avec aisance, nous commençons à parler des cartes. Elle enlève plusieurs paquets, expliquant que certains appartenaient à son arrière-grand-mère et d’autres à elle. « J'ai d'autres cartes qui lui appartiennent, mais je ne les utilise pas pour lire l’avenir. Elles sont trop chargées d'énergie. » Lara a appris à lire les cartes grâce à son arrière-grand-mère, qui avait intégré ça à leur vie de famille. Depuis sa tendre enfance, elle se rappelle jouer à l'extérieur pendant que son arrière-grand-mère était assise autour de la table à manger avec sa tante et sa mère, tirant une carte après l'autre. Son arrière-grand-mère avait détecté le « don » de clairvoyance chez Lara dès son plus jeune âge, et lui avait légué ses paquets après son décès, alors que Lara avait environ 12 ans.

« Certains d'entre eux sont très vieux. Vous ne pouvez pas transmettre des messages du futur avec des outils du passé », explique-t-elle, me demandant de faire un tour du paquet que nous allions utiliser pour la première lecture avec mes doigts. C'est le paquet de Tarot de l’oracle de Belline. Je dois les « manipuler ». Entre mes mains, ce ne sont que des petits morceaux de papier, avec des dessins qui semblent quelque peu familiers. Les cartes sont fondées sur des figures astronomiques, sept planètes « majeures » les regroupent par thèmes : le soleil, la lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne.

Le début de la fin

Pour le début de la séance, nous commençons par ce qu'elle appelle une « lecture générale ». Une lecture générale est une introduction dans une séquence chronologique, permettant au cartomancien de définir les thèmes essentiels qui occupent nos pensées. Nous ne nous connaissons pas, alors nous laissons les cartes parler pour nous. Je détourne mon attention de l’affiche de Hail to the Thief de Radiohead accroché au-dessus de sa tête comme un halo au jeu de cartes. « Coupez le paquet avec votre main gauche », dit-elle. Mes mains tremblent légèrement quand je soulève la moitié du paquet et le pose. Lara le prend et tourne la partie du paquet que j'ai coupée face recto. La carte révèle le dessin d'une figure masculine et enfantine, soufflant ce qui semble être du vent sur une petite maison avec un drapeau. C'est une carte lune, et le mot « incohérence » est écrit, signifiant « inconstant » ou « incohérent ». J'attends son interprétation.

« Il y a une personne dans votre vie qui est polyvalente et incohérente. Quelqu'un qui ne semble pas prendre une position spécifique sur une certaine question, et qui est en conflit. C’est soit ça, soit la carte est liée à un processus », commence Lara. Cette première carte est une indication de ce que les autres cartes dessinées me diront plus tard. Cela devrait représenter une pensée qui occupe la plus grande partie de mon espace mental. Comme si Lara était télépathe, j'essayais de ne pas penser. Je ne voulais lui donner aucune indication quant à savoir s'il y avait ou non une vérité à ce sujet.

Elle me demande de choisir un chiffre entre 1 et 9 successivement et sans hésiter. Les premiers qui me viennent à l'esprit. Je choisis 2, 4, 8, 6, 3, 7, 1, 5, 8, 1, 2 et 4. Lara m'arrête à ce moment là, et pose le reste du paquet devant moi. Elle tourne les cartes que j'ai choisies face en l’air, en commençant par celles situées à sa gauche pour suivre un ordre chronologique. Lorsqu’elle se rapproche de la fin de mon avenir, elle s'arrête : « Ces deux cartes sont très rares à avoir l’une à côté de l'autre. » Un silence remplit la pièce comme un ballon prêt à éclater. Les enfants et les sirènes crient à l’extérieur.

L'histoire de ma vie ?

Elle commence par décrire les quatre premières cartes. « Dans votre passé récent ou dans un avenir proche, il y a (ou avait) un événement inattendu. Vous vous retrouverez assis à table avec quelqu'un qui est jaloux de vous ou vous envie. C'est plus ennuyeux pour votre "ennemi" que pour vous. Les éléments sont en votre faveur », déclare Lara, rassurante. Elle poursuit : « Juste parce que vous vous trouvez face à cette personne, cela ne signifie pas que vous allez perdre votre ardeur. Vous avez une bonne énergie, et vous êtes équipée pour faire face à cela ». Sa description est vague, et je fais chou blanc. Je songe à un événement récent qui correspond à cette description, mais il était tellement insignifiant que je l'avais oublié.

En regroupant les deux cartes suivantes, elle passe à ma vie professionnelle. « Je vois qu'il y a un projet qui mobilisera votre intelligence. Dans le but d’aller de l’avant, de progresser. Ce sera quelque chose qui va énormément vous plaire, vous permettant de vous développer intellectuellement. » La carte de feu qui précède cet ensemble agit comme un pont. « Le dynamisme, le feu qui est en vous... il est lié à ce projet. C'est ce que disent les cartes. » Je réponds avec un signe d'approbation. L’avenir semble prometteur, mais cette déclaration optimiste pourrait être appliquée plus généralement. C'est la définition de l'effet Barnum.

Nous arrivons à la carte décisive du tirage, celle du caractère « incohérent ». Lara hésite et s'arrête pour me poser une question : « Y a t-il quelqu'un pour qui vous éprouvez un grand amour mais vous n’osez pas lui avouer ? ». Les mots sortent de ma bouche sans mon contrôle. « Oui », répondis-je, comme si quelqu'un d'autre m'avait volé la langue. « Le noyau de cette situation ou de ce caractère incohérent est en fait une bonne chose, car ici il y a un couple », explique-t-elle, alors qu'elle soulève l'union des cartes et l'amour. « C'est un grand amour, mais aussi une grande peur dans votre vie. C'est dans cet ordre spécifique parce que le doute - l'incohérence - n'est pas lié à l'amour. Le doute est lié à l'union. En ce sens, l'union est presque sans importance, car la paire indique une sorte de protection éternelle de l'amour. » Ce sont des mots rassurants, mais seulement parce qu’elle a mis le doigt sur le problème. « Cette personne dans votre vie a tendance à douter des choses, et l'hésitation concernant cette union est liée à la personne en question », conclut-elle. Je reste calme, essayant de ne pas perdre la face.

C'est la fin de la ligne chronologique, et Lara me dit que tout ce qui reste sera lié à cette question et cette personne. Démarrer un autre sujet serait illogique. Les cartes suivent toujours un « ordre logique ». Elle pousse un soupir de fatigue, mais semble plus confiante dans ses propos, comme si elle maîtrisait la partie la plus difficile : identifier mes pensées les plus pressantes. En se référant à la carte « stérilité », qui dans ce sens signifie « isolement », Lara me dit qu'il y a « un sentiment d'isolement dans cette situation. Chaque personne est seule dans ses pensées ». Mais les cartes offrent une catharsis à mon histoire d'amour ardue. « Le conseil que les cartes vous donnent est de prendre de la distance. Pas ensemble, mais individuellement. Afin de surmonter ce moment de confusion et d'isolement, vous devez faire un pas en arrière afin de faire un meilleur saut. »

Fin de la séance

À l'extérieur, il a commencé à pleuvoir. À l'intérieur, l'atmosphère est tendue. Nous sommes presque arrivés à la fin de notre séance, mais Lara ne s'arrête pas là. « Je vais vous demander de tirer trois cartes de plus, je sens que vous avez besoin de plus d'explications. » J’en tire trois autres, impatient de voir ce qu’elle a encore sous la main. Lara esquisse à nouveau un demi-sourire. « Les cartes insistent pour que vous et cette personne voyagiez, pour prendre de la distance. La carte à côté signifie que ce voyage doit se dérouler à proximité d'une étendue d'eau. C'est parce que vous pouvez avoir un aperçu des choses en scrutant l'horizon. L'eau est une ressource principale. C'est là que vous rechargez vos batteries, à la fois symboliquement et littéralement. » L'été approche, et je pense à des vacances idylliques en bord de mer. Sur la dernière des trois cartes, il y a une roue entre deux côtés d'une montagne. La roue représente la temporalité. « Vous n'avez pas choisi la carte signifiant une impasse, seulement un délai. Le seul moyen de se débarrasser de cet obstacle (et dans ce cas l'obstacle est le temps), c'est par le voyage et l'eau. »

En voyant ma réaction, Lara pouvait comprendre que je n’étais pas entièrement convaincu. Elle me demande de tirer deux dernières cartes pour voir si la solution qu'elle m'a donnée est suffisante. Je choisis ces deux cartes en utilisant une main, en veillant à ne pas casser la rangée. « Les voilà. En ce qui concerne les "malaises", cela vous indique que la seule solution est de partir. Les cartes insistent toujours. Quand elles ont décidé de vous dire quelque chose, elles ne changent pas d’avis. » Mon expression faciale va du doute à l'acceptation. J'ai cédé.

En regardant mon avenir décortiqué, je vois un schéma. J'ai dessiné un total de quatre cartes de lune. Comme si elle avait lu dans mes pensées, Lara conclut : « Vous avez dessiné quatre cartes de lune. C'est évident. Cette personne "lunatique" est conflictuelle en ce moment et se sent coincée, et pour que vous soyez capables de former un "couple" - ce qui est un engagement difficile - le meilleur endroit est d’être près de l'eau. Les cartes se sont répétées trois fois. » Nous avons épuisé toutes les options.

---

Cet été, cafébabel est parti à la rencontre de gens qui ont décidé d'exprimer leur foi autrement. Retrouvez notre dossier sur les croyances alternatives à travers 8 histoires, toutes bonnes à croire.

---

Tu veux participer à cafébabel ? Tu peux. Envoie-nous tes idées d'articles comme elles viennent, ici