Sous Internet, les pavés: « Etre anti-berlusconien n’est pas une erreur »

Article publié le 7 décembre 2009
Article publié le 7 décembre 2009

Les anti-Berlusconi sont regroupés sur Facebook pour dénoncer les « violations » insupportables du comportement du chef de l’Etat italien à l’encontre de ses concitoyens. Ils ont choisi la couleur violette pour les représenter… la seule encore assimilée à aucun parti politique. Ils se surnomment les « No Berlusconi Day » et sont descendus dans la rue d’Italie mais aussi de Bruxelles, Paris, Copenhague et Madrid, le 5 décembre 2009, avec pour objectif « d’informer les citoyens qui n’ont pas accès à Internet » : pour les organisateurs de la manifestation, peu importe leur nombre, ils veulent affirmer haut et fort que « Berlusconi ne les représente pas ».