Mort de Lucio Dalla, le chanteur de trois générations

Article publié le 1 mars 2012

On ne saurait même pas en choisir une. Après 50 ans de chansons et de concerts qui ont donné du rêve à trois générations - « L’anno che verra », « A modo moi », « Ciao » ; « Com’è profondo il mare » - sont des morceaux qui ont pavé pour longtemps la route des futurs musiciens. Lucio Dalla, le chanteur de Bologne, est mort à Montreux, en Suisse, d’un infarctus, trois jours avant son 69ème anniversaire. De battre, le cœur des Italiens conquis par ses débuts de clarinettistes, ses influences issues de la beat-generation et ses chansons d’auteurs, s’est soulevé. Lui qui ne demandait « rien d’autre qu’un champ et du vent pour mourir tranquille. »