Mort de la poétesse, Wisława Szymborska : 21 grammes d'adolescence

Article publié le 2 février 2012
Article publié le 2 février 2012

L'absurde, la simplicité de la forme, l’ironie, le penchant pour le kitsch, les cadeaux baroques (qu’elle avait pour habitude de distribuer lors de ces dîners légendaires organisés par ses amies), l’amour du voyage et la modestie. Voilà les caractéristiques qui peuvent décrire, sommairement, Wisława Szymborska, décédée le 1er février 2012 à 88 ans. La poétesse polonaise, auteure de nombreux limericks et l’une des personnes les plus optimistes de la Pologne moderne laisse derrière elle l’âme d’une adolescente que beaucoup dont Vaclav Havel, Umberto Eco, Woody Allen mais aussi l’Académie de Suède, qui lui a décerné le Prix Nobel de Littérature, savaient apprécier.