La Biélorussie attaquée par des ours en peluche

Article publié le 6 juillet 2012
Article publié le 6 juillet 2012

« Les gens nous accusent parfois d’aller trop loin. » Voilà ce que mentionne le manifeste d’introduction de l’agence de relation publique suédoise : Studio Total. L’organisme justifie ses actions en revendiquant un certain dépassement de la rectitude politique. Histoire de les conduire vers « des endroits intéressants tels que la surnommée "dernière dictature d’Europe". » Un média suédois rapporte que deux employés de l’agence ont survolé le Bélarus à très basse altitude sans se faire remarquer par les radars de défense aérienne. Tout ceci dans le but de lâcher une flopée de nounours étiquetés d’un message appelant à la liberté d’expression. Personne ne dit ce qu’il en a été des démocrates en peluche ni des deux impétrants aériens. Mais le ministère de la Défense a bien évidemment démenti l’intrusion. Quoi qu’il en soit, 22 ans après son émancipation de la tutelle russe, les ours continuent de pleuvoir en Biélorussie.