Journée internationale anti-corruption : le son qui met la pression

Article publié le 9 décembre 2011
Article publié le 9 décembre 2011

Le groupe bulgaro-nigérien, Teddy and Tenny chante pour les gens qui s’élèvent contre la corruption et qui veulent améliorer la vie de leurs communautés. Le crew de hip-hop génois, Zéro Plastica rappent sur la corruption en Italie alors que leurs compatriotes italiens, Acustinauti, chantent Buchi Bianchi, Buchi Neritrous blancs, trous noirs ») : « la corruption affecte chacun de nous ». Pour célébrer la journée internationale de la corruption du 9 décembre, ce clip compile une musique dite « socialement consciente » composée par des personnes entre 18 et 35 ans, comme le groupe croate, DeLyricum. La compétition est aussi une prise de conscience internationale qui est l’occasion de rassembler les artistes et les citoyens du monde entier. C’est ainsi que « Fair Play », organisé par la Fondation JMI en partenariat avec le World bank institute et le réseau de la jeunesse mondiale anti-corruption (GYAC), a lancé sa troisième édition, en mars 2012.