Crise : le Grec traité de tous les maux

Article publié le 19 novembre 2012
Article publié le 19 novembre 2012

Ce n’est plus un secret, la crise attise vraiment la créativité. Le mois dernier, un groupe de citoyens grecs nommé Omikron Project (du nom d’un café proche de la place Syntagma où ledit groupe s’est formé) a publié une vidéo sur la crise internationale en Grèce. Architectes, traducteurs, graphistes, sans-emplois se sont donc rassemblés pour accoucher d’une histoire suivant laquelle Alex, jeune garçon tranquille, se voit affublé de tous les stéréotypes fielleux concernant son pays. C’est de bonne guerre. Seulement le clip de 2 minutes présuppose qu’Alex est Grec. D’un coup d’un seul le gentil freluquet qui aime le vélo et deux sucres dans son café devient violent, vandale, impoli, fraudeur, raciste et vit avec sa mère. En tous les cas, Omikron Project qui tente d’associer le plus de personnes possibles autour du traitement médiatique de la Grèce, souligne : « C’est ce que disent les rumeurs, c’est que ça doit être vrai. »