Budapest : journée du non-achat sous le centre-commercial

Article publié le 17 janvier 2011
Article publié le 17 janvier 2011

La « journée du non-achat » est une journée où l’on dédie 24 heures pour « examiner la question de la sur-consommation », est devenue une des plus grande campagnes pour promouvoir le mode de pensée anti-consommation dans le monde. C’est à Vancouver (Canada) que l'artiste Ted Dave a organisé la première « journée du non-achat » en 1992.

Au cours des deux dernières décennies, la journée du non-achat a engendré des activités et des mouvements similaires – le Noël sans-achat - Buy Nothing Christmas, le cyber-lundi -Cyber Monday - créé par des sociétés pour pousser les gens à consommer sur Internet, le lundi qui suit la journée du non-achat, la conspiration de l’Avent - Advent conspiracy - caractérisée par ses quatre principes fondateurs : vénérer sans compter, moins dépenser, donner plus, tout aimer, et la journée du vol - Steal something day.

Aussi connue sous le nom de Jeudi Noir, la journée du non-achat a été célébrée le vendredi qui suit une des plus grosses journée de shopping aux Etats-Unis, Thanksgiving. En Europe, elle se déroule fin novembre. La plupart des médias traditionnels la boycottent ou l’ignorent. A Budapest, cafebabel.com s’est rendue sous l’énorme centre commercial tout en néons de la place Blaha Luiza, où des militants verts locaux protestent contre la surconsommation et la mauvaise gestion des déchets. L’ambiance est au carnaval.