Style de vie

Zapiekanka, le casse-dalle sacré des Polonais

Article publié le 8 juin 2010
Article publié le 8 juin 2010
Deux heures du matin sur la Plac Nowy (Place neuve) de Kazimierz, un des quartiers juifs de Cracovie. Au milieu du parc, Okrąglak (la Rotonde), un bâtiment rond avec une douzaine de fenêtres, séparées les unes des autres par moins d'un mètre. Devant chacune d’elles, une dizaine de personne fait la queue : c’est l’heure de la zapiekanka.

© generale/FlickrLa moitié d’une baguette coupée sur tout le long, agrémentée de beurre ou d’huile d’olive. Dessus, des champignons, accompagnés parfois de tomates et/ou de jambon. Le tout saupoudré de fromage et place au four. Un trait abondant de ketchup parachève l’œuvre d’art. Pour les Polonais, c’est à la fois la zapiekanka remplace la pizza margarita, sert de diner aux élèves et aux étudiants, qui en trouvent dans leurs cours de récré, et de petit-déjeuner matinal aux fêtards noctambules.

Mais les queues à Kazimierz ne sont pas si longues juste pour une baguette et un peu de fromage et de champignons. La Rotonde, l’ancien bâtiment juif, est désormais la Mecque de la zapiekanka. Chaque nuit, de nombreux locaux et visiteurs paient leur tribut à une des traditions de Cracovie. C’est en effet la nuit que la zapiekanka est la plus demandée; la baguette chaude est un must pour les amateurs de sortie nocturne, surtout en hiver ! Ils peuvent choisir entre douze différents parfums: Hawaiians (ananas et sauce barbecue), Gypsy (jambon, sauce aigre-douce), diablo (bacon, concombre, sauce épicée), Grecque (olives, feta, crudités), au thon, au saumon, etc. Les prix varient entre 1 et 2 euros ! La maîtrise de la zapiekanka repose sur la qualité du pain, la façon de le faire dorer et la générosité de la main qui réparti les ingrédients. Si les amateurs prêchent chacun à leur paroisse, l’une d’entre-elle fait figure de légende locale du sandwich de faim de soirée. Seuls les locaux la connaissent et le secret se transmet de génération en génération…

Rien à voir avec les zapiekanka réservées aux écoliers © Nathallie NittayaJe fus heureuse d’être mise au secret lors de mon cours passage à Cracovie. Une nuit, quand j’atteignais enfin le palais de la zapiekanka, j’en commandais une avec de l’ oscypek - un fromage de brebis polonaise - et de la sauce à la canneberge. « Nous n’avons plus de canneberge, m’a rétorqué le vendeur et éminence grise de la nuit cracovienne, mais, il a pensé pendant un moment, je peux vous en faire une avec des canneberges, sauf que ça n’aura pas le goût de la canneberge ». Il est 3 heures du matin, nous sommes à Cracovie, je n’essaie pas de donner du sens à ses propos. J’en commande donc une autre aux épinards et à la sauce garlic. Après un bout de temps, j’ai vu émerger une main de l’obscurité contenue derrière la vitre ; elle contenait une baguette longue et dorée à souhait. Sur la couche d’épinards, un mot, composés à base de sauce Garlic : canneberge. Bienvenue au paradis de la zapiekanka !

Ingrédients :

Baguette, huile d’olive/beurre et Mozzarella, ou tout autre fromage qui fond bien Champignons (autant que vous voulez)

Tomates

Jambon

Ketchup

 Préparation :

Coupez la baguette sur tout son long, répandez l’huile d’olive ou le beurre. Coupez les champignons et placez les sur le pain, ajoutez les tomates et le jambon, saupoudrez de fromage. Salez et poivrez selon vos envies. Placez le tout au four préchauffé à 180 ° - 200 ° C et laissez chauffer pendant environ 10 minutes. Ajoutez le ketchup. 

Dégustation :

Sortez, de préférence à basse température, et votre zapiekanka vous réchauffera le corps et l’esprit !

Photos : Une ©  misiek_beauchamp; Można mieć wszystko ©  generale/Flickr; Menu © Nathallie Nittaya; video © davideo77