Style de vie

Paul, le poulpe aux œufs d’or

Article publié le 16 juillet 2010
Article publié le 16 juillet 2010
Parmi la flopée de commentateurs avertis sur le ballon rond, le seul à avoir prédit le sacre de l’Espagne, le sabordage de la France et la désillusion allemande est un poulpe. Une pieuvre du zoo d’Oberhausen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), devenue mondialement célèbre pour ses analyses prophétiques sur les performances de la Mannschaft. Trois questions à la nouvelle Pythie gluante.

Ma rencontre avec l’oracle tentaculaire survient peu après la disparition du perroquet Mani ; sûrement un coup de la pieuvre. Aujourd'hui très demandé sur le marché des pronostics de match, le nouveau parrain des prédictions du ballon rond traîne avec insouciance ses tentacules dans l’aquarium d’Oberhausen. Je le surprends au saut du bain.

cafebabel.com : Comment tu te sens après ce Mondial ?

Paul : Glop glop ! Couci-couça. On m’a fait des offres. J’ai du monde qui me colle aux ventouses maintenant. Il suffit que je lève la tentacule pour qu’on s’aligne. Le monde des paris sportifs en ligne a fait son apparition juste avant la Coupe du Monde et c’est un poulpe qui en est le patron. Tu vois ? J’me marre. Avec le pognon que ça brasse, autant dire que j’ai les huit bras longs. Après…

cafebabel.com : Tu as parié contre la Mannschaft en demi-finale. C’est quasiment une affaire d’Etat...

Paul : Oui je m’en suis voulu. Mais bon, moi, on me demande de choisir entre deux boîtes. Si je reste entre les deux, je n’ai rien à me mettre dans le bec. Je veux bien me sacrifier mais faut pas pousser. Et puis, vous avez vu Joachim Löw ? Quand je vois un mec qui porte un pull fétiche aussi moche et qui déguste ses crottes de nez être à la tête de la sélection allemande, je préfère choisir la raison plutôt que le cœur. De toute façon, l’amour du maillot... Avant qu’on arrive à m’en customiser un de Ballack avec huit trous, j’ai le temps de frire…

cafebabel.com : Comment expliques-tu tes pronostics gagnants sur les sept matchs de l'Allemagne à la Coupe du monde, ainsi que celui de la finale ?

Paul : Le talent ! Non, je ne vais pas te mentir : plus je gagne et mieux on me nourrit. Je garde mes secrets de prédiction pour moi et, si la ventouse m’en dit, j'écrirai un bouquin. Mais c'est encore secret défense. Manny le perroquet n’a pas cessé de répéter mes pronostics. Je me protège. Il a fallu attendre la finale pour qu’on se rende compte que c’était un escroc. Il a parié sur les Pays-Bas, t’as vu la boucherie ?

Bref, tout ce que je sais, c’est que ça fait des envieux. Il parait que la localité de O Carballino est sur mes tentacules : 35 000 euros mon pote. Alors tu comprends bien que les boîtes au fond d’une piscine, ça va deux minutes…

cafebabel.com : Mais…

Paul : (il m'interrompt) Laisse tomber. J’ai d’ores et déjà prédit ta question.

cafebabel.com : Trop fort…

Photos : ©Alvaro Felipe/Flickr