Style de vie

L'anglais de nos élites politiques : sur le bout de la langue

Article publié le 26 septembre 2014
Article publié le 26 septembre 2014

À l'occasion de la journée européenne des langues, nous voudrions vous rappeler que parler une autre langue, c'est une bonne idée. Surtout lorsque nos élites politiques l'a(p)prennent au sérieux. 

Oettinger Rede, politicien allemand et commissaire européen à l'Énergie.

Quand vous parlez une autre langue et que cela sonne comme si vous utilisiez votre langue maternelle, nous sommes en présence d'un phénomène appelé « domestication phonétique » qui rassemble tous les langages du monde pour n'en créer qu'un seul.

Le Premier ministre italien, Matteo Renzi, dans sa version anglaise sous-titrée.

Dans le prochain épisode, Matteo Renzi remixera l'hymne national italien pour vous.

Le député européen polonais Janusz Korwin-Mikk, en plein speech devant le Parlement européen, le 2 juillet 2014.

Dans la foulée de la performance du député polonais, la Reine Élisabeth II lui a téléphoné pour savoir s'il voudrait bien venir à Londres et lui lire oralement les poèmes de Lord Byron tous les soirs.

Medley de plusieurs présidents français qui parlent anglais.

Selon un nouveau programme pensé par la ministre de la Culture en France, l'anglais devrait remplacer le français comme langue officielle d'ici 2020.

Le Vice- Premier ministre du Royaume-Uni, Nick Clegg en Français dans le texte.

Nick Clegg parle non seulement français couramment mais il tâte aussi le néerlandais et l'espagnol. Pour expliquer l'anomalie, Nigel Farage - leader du UKIP - précise que le patron des Libéraux-Démocrates britanniques est bel et bien possédé depuis 2009.