Style de vie

La playlist France - Allemagne

Article publié le 4 juillet 2014
Article publié le 4 juillet 2014

Nous entrons en quart de finale, et la tension est palpable dans la famille babélienne. Entre la version allemande et la version française, rien ne va plus. Alors, nous nous sommes mis d'accord sur une playlist commune. A mettre à fond les ballons rond.

Jusqu'à la mort

Les Parisiens de Bagarre nous motivent dans une lutte à mort pour soutenir notre équie avec une énergie sauvage qui nous amène à « brûler nos rêves dans le coin fumeur ». Et à y laisser notre peau dans la boite (ou dans le stade ?).  

Ba­ga­rre - Mou­rir au club (2014)

Du stade à la scène

Le duo allemand Sportfreunde Stiller soutient tellement leur équipe (Le Bayern) qu'ils ont pris le nom de l'entraîneur pour nom de groupe. Ca, c'est du soutien !

Sport­freun­de Sti­ller - Ich, roque (2014).

ça sonne allemand...mais ça ne l'est pas

Avec ce troisième morceau, on arrive au multi-culturel. Ca sonne purement allemand, mais Gesaffelstein est un producteur et DJ français, avec peut-être quelques inspirations qui viennent d'outre-rhin. Voilà le résultat : 

Ge­saf­fels­tein - Viol (2011)

Paré pour la défaite ?

Un échantillon de minimale avant la mise à mort. L'équipe gagnante en sortira grandie, she will rise.

Boris Brej­cha - You will rise. 

Les joueurs source d'inspiration

Fermons la liste avec un hommage à Zidane. Bon, Vaudeville Samash n'est ni Allemand ni Français (ils sont Australiens), mais comme c'est un mythe du foot français, on se permet de conclure sur cette note. 

Vau­de­vi­lle Sa­mash - Zi­ne­di­ne Zi­da­ne ft. Les Mu­rray (2014).