Style de vie

Irlande : du fromage contre le chômage

Article publié le 12 novembre 2010
Article publié le 12 novembre 2010
A force de considérer les PIIGS comme des pays sous-développés, on finit par leur envoyer de l'aide humanitaire plutôt que des investissements pérennes. La preuve en Irlande, où l'UE a investi 750.000 euros de fromage pour lutter contre la crise.

« Je suis très conscient que beaucoup de personnes se trouvent dans des circonstances difficiles à présent et je veux leur dire que beaucoup d’organisations charitables sont sur le front pour leur apporter confort et soulagement ». J’ai toujours adoré manger du fromage en cas de coup de blues. Quand j’ai été viré de ma boîte, tac, un kilo de cheddar, et je voyais déjà plus clair sur mon futur professionnel. Alors quand Brendan Smith, le ministre de l’Agriculture irlandais, annonçait que les familles pauvres irlandaises allaient recevoir 167 tonnes de cheddar grâce à un fond de 750.000 euros déployé par l’UE, j’ai bien failli tout plaquer pour aller vivre à Dublin. Non mais quel meilleur moyen de redonner le moral aux Irlandais qui ont connu en août 2010 le taux de chômage le plus élevé des quinze dernières années ?

Le même « plan spécial » tous les ans

Révélation du Daily MailEn découvrant que la presse irlandaise et britannique se moque du pauvre Ministre Cheddar Smith parce que son communiqué de presse annonçant un « plan spécial pour aider les gens dans le besoin à Noël » est exactement le même que l’année d’avant, je me suis encore plus épris de sympathie pour cet homme politique dont les plans de fin d’année sentent le fromage qui pue. Ce lundi 15 novembre, jour du seigneur, les familles pauvres de Dublin, Waterford ou Cork pourront commencer à s’adresser au ministère de l’Agriculture pour aller chercher leur ration du meilleur fromage britannique selon le roi Henri II.

Fromage contre paix sociale

Brendan Smith est un finaud. Il n’a pas oublié qu’après la Grande Famine irlandaise (1845-1849), les critiques avaient plu sur le Royaume-Uni car le riche Empire n’avait pas levé le petit doigt quand ses voisins catholiques crevaient de faim. Cette fois s’est-il dit, si la crise économique irlandaise débouche sur une nouvelle famine, nous devons absolument préserver nos relations avec le gouvernement anglais. D’où son idée de faire bouffer des kilos de ce fromage britannique issu des riches pâturages du village anglais de Cheddar à ses compatriotes dans le besoin. Malin. Après, est-ce que cette orgie permettra d’éviter à son pays d’appeler le FMI à l’aide, comme le redoutent beaucoup d’observateurs ? Non. Mais les Irlandais seront trop occuper à se faire un troisième sandwich au fromage plutôt que de descendre dans les rues. 

Et pour scelle la réconciliation avec leurs voisins british, voici une petite recette de scones au cheddar, à déguster à 17h devant du thé, en éteignant les infos économiques !

Un beau cadeau de Noël !

Recette pour une vingtaine de scones au cheddar (avec 167 tonnes, rien de trop ambitieux !)

Ingrédients : 

• 60 g de cheddar• 250 g de farine

• 40 g de flocons d'avoine

• 60 g de beurre mou

• 1 œuf

• 15 cl de lait

• 1 cuillère à café de moutarde

• 1 cuillère à soupe de levure

• Sel, poivre

Préparation :

1. Râpez finement le cheddar. Dans un saladier, réunissez la farine, la levure, les flocons d'avoine et le beurre. Emiettez du bout des doigts pour avoir un mélange sableux.

2. Incorporez le reste des ingrédients. Formez une boule de pâte, couvrez-la d'un film plastique et laissez-la 1h au réfrigérateur.

3. Préchauffez le four à 180°C. Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte sur environ 1 cm d'épaisseur. Découpez des formes avec un emporte-pièce.

4. Posez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez environ 15 min, jusqu'à ce que les biscuits soient dorés. Laissez refroidir.

Photos : Une (cc)Laura Mary/Flickr ; Impression d'écran du site du ministère de l'Agriculture ; (cc) scones au cheddar : bloggyboulga/Flickr