Style de vie

Génération Y : laissons les jeunes manger de l'avocat

Article publié le 14 juin 2017
Article publié le 14 juin 2017

Tim Gurner, millionnaire australien et magnat de l'immobilier, a exhorté la génération Y à arrêter d'acheter des toasts à l’avocat et du café trop cher si elle comptait pouvoir se payer une maison un jour. Mais à Cafébabel, nous avons utilisé nos meilleures armes, les chiffres et la recherche, pour répondre à M. Gurner qu'il pouvait gentiment ranger sa théorie dans un tiroir.

L’avocat berce la vie de la génération Y. Vous pouvez le cuire au barbecue, le bouillir, le mettre au four, le faire sauter. On trouve des kebabs à l’avocat, de l’avocat créole, de l’avocat qui accompagne une soupe gombo. Frit, poêlé. Les mélanges ananas-avocat, citron-avocat, noix de coco-avocat, poivrons-avocat, soupe d’avocat, compote d’avocat, salade d’avocat, l'avocat avec des frites, des burgers à l’avocat, des sandwichs à l’avocat. Et puis, enfin, il y a le toast à l’avocat.

Le toast à l’avocat est carrément devenu une nouvelle monnaie. Tim Gurner  a récemment prétendu qu’il était si précieux que si vous le supprimiez de votre vie, vous finiriez par posséder une maison. Le millionnaire australien de 35 ans a publiquement accusé la génération Y de mal gérer son portefeuille, qu'il allègerait uniquement pour consommer du café haut de gamme et de la nourriture de luxe. « Quand vous dépensez 40 dollars par jour pour de l’avocat écrasé et du café et que, bien-sûr, vous ne travaillez pas [vous ne pouvez pas avoir les moyens d’acheter une maison] », ergote-t-il.

On a donc décidé de prendre Tim au mot, en passant au crible quelques chiffres. Nous avons choisi 25 capitales européennes parmi les 28 États membres (oui, Royaume-Uni, on t’aime toujours) puis nous avons pris le prix d’un toast d’avocat branché et nous avons calculé combien d’années il faudrait à quelqu’un qui mange un toast à l’avocat par jour avant de pouvoir acheter un appartement de 35m2 au centre-ville.

Voici les résultats :

Surprise, surprise ! À  Londres, il faudrait arrêter de manger des toasts à l’avocat pendant 473 ans pour acheter un appartement de 35m2. Cela signifie que vos enfants et leurs enfants et peut-être même leurs enfants seront privés de cette délicatesse. À Paris, il  ne faut que 143 ans. Ça va.

 Conclusion ? Tous les chemins ne mènent pas à Rome, surtout si vous misez sur un régime à base de toasts à l’avocat. Partons donc tous à Berlin, alors ? Enfin, comme tout le monde en fait...

Pour voir les résultats à travers toute l’Europe il suffit de jeter un œil à notre carte :