Style de vie

Gâteries d’ailleurs

Article publié le 8 février 2006
Article publié le 8 février 2006

Etrange hasard qui attribue des nationalités fantaisistes aux plats étrangers. La légende veut que les « Turkish Delights » (pâtes de fruit) aient été créés pour un sultan turc en quête de douceurs sucrées. Mais les Anglais sont les seuls Européens à utiliser l’expression. Alors que les Allemands désignent le nougat sous le nom de « Türkischer honig » (miel turc), laquelle de ces deux gourmandises provient réellement de Turquie ? Les Anglais auraient d'ailleurs importé du Danemark les pains aux raisins, désignés sous le nom de « Danish pastries », que l’on retrouve qualifiées de « paste danesi » en Italie. Les Français préfèrent utiliser le terme « viennoiseries » pour désigner des croissants et autres délices, à l’instar des Autrichiens qui les appellent « Wiener Mehlspeise ». Dans l’Hexagone, on parle aussi de crème anglaise et de glaces italiennes sans rapport évident entre plat et nationalité. La moutarde devient curieusement un condiment britannique typique (« Englischer Senf ») chez nos voisins teutons. Le clou de cette valse culinaire étant probablement les « french fries », dont l’origine est régulièrement revendiquée par les Belges qui en ont fait leur plat national.