Style de vie

Crise : les conseils de nos grands-parents

Article publié le 3 octobre 2013
Article publié le 3 octobre 2013

Le 1er octobre, c'était la « journée internationale des personnes âgées ». Entre optimisme, exigeance et ambition, des membres de cafébabel, ont demandé à leurs grands-parents italiens, anglais, slovènes et français leurs perles de sagesse. Une certaine idée du futur qui va droit dans le mûr.

« Vis pleinement, profite de chaque minute, ne fais pas comme moi cet après-midi, j'ai regardé Shaun the Sheep. Prends chaque jour comme il vient et apprécie-le. C'est bien d'avoir des économies mais je ne pense pas que cela doit être l'alpha et l'oméga de la vie. Marie- toi quand tu sens que c'est le bon moment, la bonne personne, et dans de bonnes circonstances ne le fais pas juste pour le plaisir.

Tu me demandes d'être philosophe, ce que je ne suis pas. Ce qui m'a intrigué assez souvent c'est pourquoi on a des enfants, c'est bien pour avoir une famille mais pour le monde, dans bien des domaines il ne s'améliore pas. Les communications sont plus faciles aujourd'hui, mais est-ce-mieux ? Le gouvernement connaît trop nos pensées et nos actions. Cela me fait me servir de mon cerveau ce mardi après-midi..... »

John, 75 ans, Angleterre

« En principe, le privilège de la jeunesse c'est la santé et l'énergie. Utilise cette énergie pour essayer d'avancer dans la vie . » Voici le dialogue entre un jeune du sud de la France (PF) et sa grand-mère(M).

PF : Qu'est-ce-que la réussite ?

M : Saisis ta chance quand elle se présente et travaille dur pour la garder.

PF : Mais si aucunes bonnes occasions ne se présentent, que faire ?

M : Ne perds pas la foi. Continue de rêver et cela arrivera finalement. Rappelle-toi, « I have

a dream », il s'est réalisé non ?

PF : Sommes-nous égaux devant la chance ?

M : Oui si tu remontes tes manches.

PF : Ça veut dire travailler plus dur ?

M : Oui , mais fais ce que tu aimes, profites de la nature, des belles choses...

PF : C' est une belle recette Mamie, mais je ne sais pas cuisiner.

M : Et alors ? Apprends ! N'oublie pas les ingrédients indispensables, l'intégrité, l'engagement et le respect des autres.

PF : Mamie, as-tu entendu parler de la crise ?

M : Oui, bien sûr, je ne suis pas encore complètement sourde. Depuis le commencement du monde, combien de crises avons-nous eues ? Peut-être que vous avez besoin d'une révolution, mais certainement d'optimisme.

Marcelle, 79 ans, France 

« Sois éduqué, n'arrête jamais d'élargir tes connaissances et apprends de tout ce qui arrive dans ta vie . Ne sous-estime pas l'école. Je voulais aller à l'école mais je suis née en Pologne pendant la guerre, et j'ai grandi sous l'ère communiste. J'étais une fille de fermier, je n'avais pas accès à l'éducation, je n'avais pas le choix. J'ai toujours voulu devenir professeur, je n'ai pas pu.

Fais-toi ton opinion, peu importe ce que les autres pensent. Si tu répètes ce qu'ils disent et essayes d'être invisible, cela te rendra malheureux. Amuse-toi, profite de la vie tant que tu es jeune. Plus tard ce sera plus dur mais pas impossible.

Ne change pas de partenaire toutes les 6 minutes. Ça ne sert à rien. C'est mieux de t'investir avec un homme en qui tu as confiance. Marie-toi et fais des enfants! ( tu as 25 ans, c'est déjà vieux). Combien de temps penses-tu que je peux attendre pour avoir des petits- enfants ? Je ne vais pas vivre éternellement .»

Wanda, 73 ans, Pologne

« Les jeunes d'aujourd'hui sont gâtés. On vit dans un monde rempli de technologie et où tout est à portée de main. La jeunesse est souvent trop ambitieuse et devient de plus en plus arrogante même envers sa propre famille. Les jeunes devraient penser à trouver un bon emploi. Aujourd'hui c'est le fondement de la vie sociale. Sans travail, on ne peut que souffrir et la jeune génération ne pourra plus le supporter . »

Annunziata, 77 ans, Italie

« Sois honnête. Ne te drogues pas. Ne bois pas trop. Accepte n'importe quel travail qui s'offre à toi. Respecte tes parents et tes grands- parents. »

Kristina, 77 ans, Slovénie