Style de vie

Bandy : le hockey sur glace suédois

Article publié le 12 novembre 2008
Article publié le 12 novembre 2008
Pratiqué dans plus de 21 pays, le bandy s’adapte et résiste à l’épreuve du temps et à l’influence des cultures. La nouvelle saison a débuté le 7 novembre sur des terrains de glace.

(YlvaS/ Wikipedia)Pour avoir un aperçu de la Suède profonde, il faut aller faire un tour dans le stade d'une petite ville au beau milieu de l'hiver. Un millier de spectateurs se tiendront là, sur des gradins de bois vétustes, en pleine journée glaciale. Certains auront ramené une serviette en cuir remplie de café bouillant, de vin chaud, de schnaps et de sandwichs maison. Le public applaudira avec enthousiasme deux équipes (probablement de villes dont même de nombreux Suédois n'ont jamais entendu parler) évoluant sur des patins et pourchassant une petite balle orange dans une version surdimensionnée de hockey sur glace.

C'est parti pour le football sur glace

Voilà donc les stéréotypes du bandy, ou « football sur glace ». Il s'agit d'une photographie du passé et de la culture ouvrière des petites villes suédoises. Ce n'est d'ailleurs pas une coïncidence si le club de l'IF Edsbyn a remporté son cinquième championnat consécutif en 2007. Le jeu se joue sur un terrain de foot gelé, et l'objectif des deux équipes constituées de onze joueurs est de marquer autant de buts que possible durant deux périodes de 45 minutes. Chaque joueur, y compris le gardien de but, tient en main un bâton en bois avec lequel frapper une petite balle de caoutchouc vers un but mesurant 2 mètres 10 sur 3 mètres 50. Il existe des règles de pénalité, d'expulsion, de corner et de hors-jeu.

Le bandy trouve ses origines dans le shinny, une sorte de hockey pratiqué sur les étangs gelés d'Angleterre au 19e siècle. En fait, le nom de hockey sur glace était déjà utilisé à l'origine pour désigner ce qui deviendra le bandy. Le premier match officiel a été joué à Crystal Palace, à Londres, en 1875. Les Anglais ont ensuite répandu le jeu et il devait être bientôt joué dans presque tout l'Europe continentale. En décembre 1895, le conte Clarence von Rosen introduit le jeu en Suède, et en 1908, la princesse Margaret de Connaught créa le premier club féminin de bandy.

Le football sur glace : des hauts et des bas

Mais le jeu a rapidement perdu de sa popularité au profit du football et du hockey sur glace. Il avait besoin de conditions de froid stables. Le hockey a pu s'établir en intérieur beaucoup plus facilement grâce à sa petite surface de jeu. Le bandy a survécu en Suède, en Norvège, en Russie et en Finlande ; les longs hivers y rendaient la pratique du football difficile, il fallait trouver un autre jeu pour garder les joueurs en forme pendant l'entre-saison. Le bandy nécessite en effet un entraînement physique intense et pouvait être pratiqué sur les terrains de football.

(Wikimedia)Sport initialement réservé aux classes supérieures, il s'est démocratisé à partir des années 30. En Union soviétique, le bandy a été perçu comme un sport de travailleurs. En Norvège, le jeu était si populaire que des championnats nationaux étaient organisés durant l'occupation allemande. Mais . La première coupe du monde s'est tenue en Finlande en 1957, et l'Union soviétique a outrageusement dominé l'activité jusque dans les années 80.

Certains événements politiques ont cependant ravivé l'intérêt pour le bandy dans le monde. L'éclatement de l'Union soviétique, en 1991, a instantanément créé de nouvelles équipes nationales compétitives, comme celle du Kazakhstan. Il est également devenu plus facile de construire de grandes arènes sportives fermées pour les sports d'hiver. Mais le réchauffement de la planète va peut-être changer la carte globale du bandy. Il est devenu très difficile de jouer à l'extérieur en Suède. Pour ce qui est de transformer le jeu en un véritable sport moderne international, la professionnalisation des joueurs a réellement été entamée au début du siècle. Il reste encore beaucoup à faire pour amener les clubs au niveau des standards internationaux de marketing et de communication.

Le bandy ne se vend plus aujourd'hui qu'aux nostalgiques. Mais son avenir réside dans l'enthousiasme des joueurs de nouveaux pays tels que la Hongrie, l'Italie, l'inde, la Mongolie ou les Etats-Unis, et de la façon dont ils vont faire évoluer le jeu.

Où voir du bandy en Suède ? Hammarby IF est la seule équipe de Stockholm en division supérieure et dispose d'une équipe très traditionnelle. Se rendre à la station de métro Zinkensdamm pour les horaires des matchs et l'obtention des billets.