Société

Les Indignés, la Rue Kétanou et Akim Reubeu des Bois

Article publié le 10 janvier 2012
Article publié le 10 janvier 2012

« Et bourgeois, entends-tu ? ... » Musique et mouvements de rue. A l'occasion de l'Épiphanie, La Rue Kétanou et Akim Reubeu des Bois ont accompagné, avec leurs guitares, l'assemblée des Indignés, organisée à la brasserie festive et créative La Rotonde à Stalingrad, au nord de Paris. Le froid de la nuit n'a pas intimidé les jeunes parisiens qui se sont retrouvés par centaines sur la place, pour danser sur les chansons qui racontent l'histoire et les injustices vécues par les hommes et les femmes ordinaires. Une soirée joyeuse, sans fin heureuse : après le concert, la manifestation des Indignés, qui s'est poursuivie aux abords de l'ambassade de Russie, a été stoppée par la police. Pour une cinquantaine de jeunes la nuit s'est terminée au commissariat du 18ème arrondissement. Loin des chemins de la bohème.  (Photo : alter1fo/flickr)