Société

  • Slasheurs : la vraie fête du travail ?

    par le 30 avril 2018

    Forcée de s’adapter à un marché de l’emploi de plus en plus protéiforme, la jeune génération cumule les emplois en y retrouvant de l’épanouissement et du sens. Nom de code : le slashing, puisqu’il suffirait d’ajouter une barre oblique sur son CV pour pouvoir s’éclater. Le monde du travail de demain ? Pas sûr. 

  • Les stages non-payés en Europe : l'inégalité des chances

    par le 10 avril 2018

    La main-d'oeuvre gratuite, c'est super pour couper les budgets et faire des économies. Mais les stages non-rémunérés constituent une barrière économique pour les moins privilégiés qui souhaitent exercer dans les arts, les médias ou la politique. Amalia Illgner, journaliste freelance au Royaume-Uni, a poursuivi son employeur, qui ne l'avait pas payée. Devrions-nous faire pareil ?

  • Égalité salariale : l'Europe dans la tourmente

    par le 15 mars 2018

    La semaine dernière, le gouvernement français a annoncé une "cinquantaine de mesures " destinées à lutter contre les inégalités salariales. L'Islande est certes le premier pays à avoir adopté l'égalité de salaire entre les femmes et les hommes, mais les écarts de salaires dans le reste de l'Europe atteignent en moyenne les 16%. Merci patron.

  • Bosnie : ces jeunes qui rêvaient d’Europe 

    par le 26 janvier 2018

    Deux décennies après la guerre qui a déchiré leur pays, les citoyens de Bosnie-Herzégovine espèrent toujours intégrer l’Union européenne. Un rêve que certains n’attendent pas, s’enfuyant par centaine de milliers vers l’Ouest dans l’espoir d’une vie meilleure. D’autres, plus marginaux, font le choix de rester afin de tout reconstruire. 

  • Fac en Belgique: prostitution et « sugar daddies »

    par le 6 octobre 2017

    Scène surréaliste sur le campus de l'Université libre de Bruxelles : un panneau publicitaire sexiste prend en otage la précarité des étudiant(e)s en les incitant à se prostituer via un obscur site de rencontres. C'est notre Who Cares de la semaine.

  • Galériens du travail : Sophie, l’oubliée de la nuit

    par le 11 août 2017

    Depuis plus de dix ans, chaque jour vers 17h, Sophie attend que son téléphone sonne. Ce coup de fil, c’est l’assurance de pouvoir aller bosser une fois la nuit tombée, à l’aéroport de Roissy. Une décennie d’intérim à se flinguer la santé, à subir les abus de pouvoir, le mépris et le sexisme au travail. Ouvrière de nuit, femme, épouse, maman, portrait d’une galérienne du travail.

  • Les vouchers, chèques en bois du marché du travail italien

    par le 4 avril 2017

    Pensé comme une réponse au travail illégal, les « vouchers » - sorte de chèque emploi service - sont rapidement devenus la nécrose du marché de l'emploi en Italie. De plus en plus touchés par ses évolutions, les jeunes indépendants italiens peinent à entrevoir une solution à leurs problèmes. De quoi s'intéresser à ce qu'il se fait ailleurs en Europe ?

  • Les métiers anciens : futur de la Sicile ? 

    par le 30 mars 2017

    Pour faire face à la crise, la Sicile a trouvé une solution : repenser les métiers d'autrefois. Paradoxe dans nos sociétés saturées par les réseaux sociaux et les nouvelles technologies ? Plutôt un espoir. Celui d'offrir aux Siciliens des opportunités pour lutter contre un destin qui les éloignent toujours un peu plus de leur région natale. 

  • Bruxelles : le ras-le-bol des stagiaires non-rémunérés

    par le 7 mars 2017

    Une centaine de stagiaires se sont rassemblés à Bruxelles afin de manifester contre les « stages non-rémunérés d'exclusion ». Selon les organisateurs, de nombreuses ONG, syndicats et cabinets emploient des personnes sans les rémunérer ou du moins en-dessous du salaire minimum belge. Une pratique illégale qui légitimise « l'exploitation de l'homme par l'homme ».

  • Sicile : les jeunes italiens partis pour rester

    par le 6 mars 2017

    La Sicile rime bien entendu avec le climat, la mer claire, et la nourriture. Mais pas que. Excepté l’attachement à leurs proches, y a-t-il autre chose qui fait rester les jeunes Siciliens dans leur région natale ? Voici le témoignage de quatre d’entre eux, de Palerme à Catane.