Société

Téléphone arabe

Article publié le 16 août 2007
Article publié le 16 août 2007
Dans la Tour de Babel, il est parfois difficile de se comprendre.

Si lors du petit déjeuner, un Italien demande du « burro » en pointant avec insistance son doigt vers la motte de beurre, il est probable que sa question soit du Chinois pour un Hongrois. Une phrase incompréhensible sonnera aussi chinois aux oreilles des Français ©Julieet des Grecs mais deviendra de l’arabe pour les Italiens. Par contre, si un Britannique entend un Grec se plaindre de ce qu’un mot ressemble du chinois, il est fort à parier que ce charabia ressemblera pour l’Anglais à du grec©Nabee. Le Finlandais qui asssiste lui à cette session de téléphone arabe©Franci, dira probablement que tout ce que disent les autres s’assimile à de l’hébreu. Tandis que pour un Allemand, un échange confus ressemblera clairement à... de l’espagnol©Jesus. Nettement moins exotique !