Société

Sans un rond ? Vivez un été fanfaron à la maison

Article publié le 17 août 2010
Article publié le 17 août 2010
Si le travail ou le porte monnaie t’obligent à rester à la maison…Félicitation! Oui, oui, félicitation. Soyons positifs, tu t’es débarrassé des congestions, des excédents de bagages, des queues au snack-bar. Et des contrôleurs aériens.

Comme le disait l’écrivain et philosophe américain Elbert Hubbard: « Personne n’a plus besoin de vacances que celui qui vient d’en avoir. » Toi, en revanche, tu es un chanceux. Tu te libères du stress, de la moitié du quartier et tu as devant toi une ville entière à découvrir.

« A quoi te servent tes pieds? »

Change d’état d’esprit et vois ta ville autrement. Rends toi sans peur dans un office de tourisme, renseigne-toi et lance-toi pour découvrir les trésors à coté de chez toi pour lesquels tu n’as jamais eu le temps et dont tu ne connaissais même pas l’existence. Promène-toi tranquillement, observe l’architecture, visite les monuments, flâne dans les quartiers dans lesquels tu n’entres pas et profites-en pour visiter les musées et les expositions qui t’intéressent le plus. Il faut savoir que de nombreux musées prolongent leurs heures d’ouvertures et offrent des visites nocturnes. Ou bien ils organisent des activités spéciales, comme le Guggenheim à Bilbao, qui ouvre le 24 et le 27 aout entre 23.00 et 2.00, présentant une combinaison de visites atypiques des expositions et des concerts de jazz. Et ce, dans toute l’Europe.

Chaque endroit peut être un lieu potentiel pour impoviser ses vacances

Les nuits au frais

En profitant des bonnes températures nocturnes, les municipalités européennes font la promotion d’activités culturelles à l’air libre, comme des concerts gratuits ou des cinés en plein air. Les parisiens les plus cinéphiles passent leurs nuits au parc de la Villette et les madrilènes ciblent los conciertos de Los Veranos de la Villa. Eux, ils fournissent la culture et toi l’éventail. Chaleur aidant.

Opération bikini

S’il y a une plage dans ton village ou dans ta ville, tu as de la chance. S’il n'y en a pas, tu en as aussi ( je ne t’avais pas déjà dis qu’il fallait être positif ? ). Qui a dit que pour se faire bronzer au soleil il faut du sable ? Les rivières, les lacs, ou les réservoirs peuvent s’avérer être d’excellents endroits pour un pique-nique. Et contrairement au sable, l’herbe ne brûle pas la plante des pieds. Mais si tu n’as aucun de ces paysages sous la main… construis ton propre paradis à la maison : maillot de bain, serviette, musique de relaxation, ventilateur, limonade, terrasse ou fenêtre grande ouverte…Ah ! Et n’oublie pas la protection solaire.

Home Sweet Home

Les activités de ce type fleurissent dans toute l'EuropeMaintenant que tu as découvert que ta maison peut-être un excellent lieu pour prendre le soleil, pourquoi ne pas exploiter le reste de ses possibilités? En fin de compte, l’important des vacances c’est de se relaxer, se déconnecter et de profiter du dolce farniente. Il se peut que la baignoire ne soit pas le lieu idéal pour un long bain mais, que dis tu d’un bain moussant? Un bon livre et une bière bien fraiche sur le balcon ne constituent pas de mauvais substitut au snack bar. Et pour voyager sur le canapé, rien de mieux qu’un bol de pop corn et un bon film. Manhattan, Vacances Romaines ou Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, peuvent-être une excellente option.

Et rappelle toi…se serrer la ceinture ne veut pas dire ne pas profiter. Les staycation ou vacances à la maison sont déjà tout un phénomène social en Europe et l’été peut aussi être un grand moment pour profiter de tout ce que nous avons à portée de main. Et de ce pour lequel nous ne trouvons jamais le temps.

Photos : Baisers © sandstep /Flickr, café improvisé © stephanie ★ /Flickr, ciné à Londres © John Mason /Flickr