Société

Photos : Paris à la bougeotte

Article publié le 13 janvier 2009
Article publié le 13 janvier 2009
Envie de vous aventurer dans Paris cheveux au vent ? Depuis 2007, on peut louer un Vélib un peu partout dans la capitale et fuir ainsi les couloirs de métro un peu glauques qui brassent chaque jour des millions de personnes. Portrait d'une capitale qui a la bougeotte.

Décembre, un jeudi midi. -2°C, du vent, et la bruine qui ne va pas tarder à tomber. Le trafic parisien est un tourbillon : tout et tout le monde s'agite.

A Paris, il n'est pas rare de trouver des voies aménagées pour les fauteuils roulants (comme ici à la gare de l'Est) et de plus en plus de pistes cyclables...

... pour les cyclistes motivés malgré le froid et les embûches.

Le Vélib est un vrai succès. Mis en place en 2007, ce système de location propose d'utiliser gratuitement le vélo pendant la première demi-heure.

Cet homme qui vient de sortir du travail, par exemple, lit son journal en attendant qu'un vélo de la station Vélib soit disponible.

De nombreux piétons sont équipés de ces roulettes très pratiques pour échapper plus efficacement au froid.

Les chiens ne sont pas en reste : avec ce froid, ils préfèrent évidemment qu'on les porte.

Tout le monde s'agite ? Pas les clochards, même par ce temps. Frigorifiés, ils s'installent dans les bouches de métro...

...ou au-dessus, sur les grilles d'où sort l'air chaud du métro. Ils soufflent sur leurs mains gelées pour les réchauffer et observent les passants pressés.

Les portes du métro s'ouvrent, des centaines de passagers descendent et se dispersent. Des centaines d'autres montent. Fermeture des portes. Pendant trois minutes, tout est relativement calme...

... jusqu'à ce que le métro suivant sorte de l'ombre.

Le trafic suburbain brasse à lui seul environ 4,5 millions de personnes par jour dans Paris.