Société

Petit guide des lieux européens où il (ne) fait (pas) bon fumer

Article publié le 24 mai 2010
Article publié le 24 mai 2010
Alors que vous êtes certainement en train d’organiser vos vacances d’été, voici un petit tour des destinations qui pourraient vous convenir le mieux, que vous soyez ou non accros aux cylindres de papier fin remplis de nicotine.

Ces derniers temps, plusieurs gouvernements européens ont décidé d’abroger ou de repousser la mise en application des lois relatives à l’interdiction de fumer dans les lieux publics. La Bulgarie a obtenu le titre de renégat en chef lorsque, le 28 avril dernier, son Parlement a voté contre les projets visant une interdiction totale de fumer dans les cafés, les bars et les restaurants. Il prétendait que cela allait fragiliser un peu plus ce secteur déjà touché par la crise, bien que fumer ait été interdit depuis 2005. En Hongrie, l’interdiction est pour l’instant en attente et la Croatie avait jusqu'alors accordé un répit de six mois aux bars et aux cafés (cette période vient tout juste de prendre fin). Entre-temps l’Espagne a repoussé à 2011 sa proposition d’interdiction, ce qui soulève certains doutes sur sa volonté réelle d'interdire un jour la clope. Pourtant 7 espagnols sur 10 sont en faveur d’une interdiction de fumer.

Irlande et Italie: les précurseurs

La cigarette sans filtre est particulièrement nocive pour la santé... Les premiers pays à avoir interdit de fumer dans les lieux publics ne sont pas forcément ceux qui appliquent la loi le plus sévèrement. Néanmoins, lorsqu’il s’agit de bannir la cigarette, l’Irlande et l’Italie mènent la danse depuis 2005 et se placent respectivement à la troisième et à la quatrième place mondiale (après l’Islande et le Canada). L’Irlande a même créé l’Office of Tobacco Control afin que les non-fumeurs conciliants puissent signaler des infractions. Si vous êtes fumeurs, vous préférerez certainement vous rendre en Italie et ainsi fumer tout en profitant du soleil dans les nombreux bars, restaurants et clubs possédant une terrasse extérieure. Ce ne serait alors pas surprenant que la France se revendique d’avoir été la première à instaurer une restriction avec la loi Evin de 1991 qui visait à interdire de fumer dans tous les lieux publics, à l’exception des bars, des cafés et de tous les endroits « cools ». En 2008, elle s’est alignée sur l’Italie et l’Irlande avec une interdiction complète. Mais, dans l’ensemble, les Français ne sont pas totalement mécontents du changement et ces éternels fumeurs de Gauloises (du moins selon leur réputation) profitent même de ces conversations fortuites entamées à l’occasion d’une pause cigarette. En anglais, on a d’ailleurs inventé un mot pour cette nouvelle dimension de la séduction, le « smirting », contraction entre « smoking » et « flirting ».

Fumer ou manger, il faut choisir

Dans certains pays, l’interdiction n’a pas été très bien accueillie. C’est notamment le cas pour Chypre (2010), l’Autriche et la Grèce (2009 – selon un rapport de l’OMS datant de 2009, la moitié des adultes en Grèce fume), l’Estonie, le Royaume-Uni et la Slovénie (2007) et enfin Malte (2004). En Suède (2005) la proposition a été soumise à un vote par approbation qui a conduit à l’interdiction de fumer dans les prisons. En Finlande et en Lituanie (2007), il est possible de fumer dans certains wagons de trains à condition qu’aucune nourriture n’y soit consommée. La plupart de ces pays autorisent la cigarette dans les bars, les clubs et les restaurants qui sont bien souvent des lieux minuscules accueillant énormément de personnes. Un moyen supplémentaire de faire des rencontres inattendues, pour peu qu'on ait pas peur du tabagisme passif.

Au Luxembourg et en Belgique, les restaurants deviennent non-fumeurs pendant les heures de service Certains pays ont mis en place des versions édulcorées de l’interdiction, la limitant aux endroits servant de la nourriture. Au Luxembourg, la loi s’adapte aux horaires des repas. Dans les établissements de restauration, il est donc interdit de fumer entre 12h et 14h puis entre 19h et 21h. La Belgique applique le même modèle mais n’a pas défini de plages horaires aussi rigoureuses. D’autres pays ont opté pour une interprétation ambiguë des règles. Au Portugal, les fumeurs peuvent s'adonner à leur plaisir dans les lieux aux « systèmes de ventilation convenables ». S'ils ne respectent pas cette condition, les sanctions sont exemplaires. Version plus soft, les bars et restaurants de République Tchèque ne possèdent pas de pièce non-fumeur, mais leurs gérants se doivent d’indiquer leur politique aux clients, par un petit mot poli en devanture.

Tabagisme en Europe du Nord

Selon eux, les fumeurs font trop de bruit hors des bars. Bientôt l'interdiction de parler ?Parfois, une loi est compliquée parce que l’organisation politique l’est. L’Allemagne étant un pays fédéral, il y a autant de loi sur la cigarette qu’il y a de Länder. Par exemple, à Hambourg la proposition de loi est toujours sujette à d’âpres négociations alors qu’à Berlin, la loi a été introduite puis abrogée. La Bavière avait la législation la plus stricte mais d’astucieux propriétaires de bar y ont trouvé une faille et ont transformé leur établissement en « club privé » et n’étaient ainsi plus soumis à la loi. Naturellement ces pays réputés libéraux sont les plus proches de ce qu’un touriste européen pourrait qualifier de « paradis du fumeur ». La loi a été introduite au Danemark en 2007 mais elle ne s’applique pas dans la Commune libre de Christiania (tout comme bon nombre d’autres lois). Par chance, plus on avance en Europe et plus la situation devient libérale. Prenons l’exemple des Pays-Bas : en dépit du fait d’avoir été le premier pays à interdire de fumer dans son aéroport principal, il est toujours possible de se rendre dans des coffee shops et de trouver des alternatives à la cigarette, qui, selon la loi, doivent être consommées sans être mélangées à du tabac. Ce n’est certes pas la situation la plus libérale, mais cela permet quand même d’oublier un peu cette restriction.

Dans l’ensemble, les lieux de vie en Europe sont de moins en moins accueillants avec les fumeurs. Et le montant des amendes incite à respecter ces lois. Les propriétaires de bars et de clubs savent pertinemment qu’en étant trop stricts ils feront du tort à leur affaire, mais la plupart ne peuvent pas se permettre d’être indulgents à l’égard de leurs clients. Si vous êtes fumeur assurez-vous donc d’avoir de quoi vous protéger du soleil (ou de la pluie) lorsque vous devrez utiliser la zone fumeur située en extérieur. Et si vous êtes non-fumeur, vous pouvez vous réjouir car, ensoleillé ou non, votre été ne sera en tous les cas pas (trop) enfumé.

Photo: Une: ©Bukutgirl/ Flickr; Gitanes: banlon1964/Flickr; Fumeuse au Mac Do: Candida.Performa/Flickr; Fumeurs vus d'en haut: Jessie Romaneix [Nespresso Mood ]/Flickr