Société

Moudjahidin Khan : « Tout le monde veut sa part du gâteau »

Article publié le 8 avril 2008
Article publié le 8 avril 2008
L’Afghanistan, un gros dossier pour les membres de l’Otan. En pleine rencontre officielle, un groupe de journalistes estoniens retrace les années de guerre, en compagnie d’un Moudjahidin, dans les montagnes afghanes.

Moudjahidin Khan fait partie de l’ethnie Tadjike. Son titre indique qu’il a été l’un des combattants qui, au cours des trente dernières années de guerre en Afghanistan, a combattu successivement les Soviétiques, les Talibans et ses compatriotes afghans qui tentaient de conquérir ses territoires. Cependant, regarder vers le futur le rend nerveux, comme il l’explique à un groupe de journalistes estoniens lors d’une entrevue. Ils l’ont rencontré chez lui, en août 2007, dans la Vallée du Panjshir, une gorge pittoresque située à 150 km au nord de Kaboul, dans les montagnes de l’Hindu Kush. Que pense la population locale de l’effort international de reconstruction en l’Afghanistan ?

Moudjahidin Khan à propos...

...de l’invasion soviétique qui dura de 1978 à 1989

« Avant l’invasion, l’Afghanistan était paisible. Le commandant Ahmad Chah Massoud était un homme si fort, si courageux. Jamais il n’a cru la Russie capable de s’emparer de tout le pays. Quand ils nous ont attaqué avec du gaz en 1978, il n’y avait plus personne dans la région du Panjshir. Les gens avaient fuit leur maison pour se refugier dans la montagne. Environ 90 % de la population s’est retrouvé avec des armes prises aux Soviétiques. La population locale a riposté pour notre indépendance après trois jours, avec seulement 36 Moudjahidine au début de la Résistance. J’étais occupé par la guerre sainte, le « jihad » pendant 14 ans, je ne travaillais pas et c’est donc mon frère aîné qui a aidé à nourrir ma famille et nos parents. »

...des Talibans qui gouvernèrent de 1996 à 2001 :

« Personne, dans les provinves du Panjshir ou de Nangharar, ne soutenait les Talibans. J’ai affronté Mullah Omar, Oussama Ben Laden et d’autres figures emblématiques des Talibans, face à face, et j’ai résisté. Les Talibans ont eu Kaboul uniquement parce que le commandant Massoud voulait éviter de nouvelles victimes et parce qu’il avait renvoyé les Moudjahidine dans la Vallée du Panjshir. Les Talibans ne sont pas humains, ils se suicident avec des bombes ! Pendant ce temps, l’armée américaine bombardait nos provinces, tuant notre peuple en pensant tuer les Talibans, leur ouvrant ainsi la voie. Nous ne savons pas qui sont les Talibans aujourd’hui. Peut-être les défierons nous de nouveau un jour. »

View of the Panjshir Valley

Cliquez sur 'x' en haut à droite (Photos : Kadri Kukk)

...de l’aide étrangère en Afghanistan :

« Quand Hamid Karzai est devenu président en 2001, nous pensions que l’Afghanistan deviendrait un grand pays, enfin reconstruit. Je pense que les Nations-Unies n’avaient pas besoin de venir apporter leur aide. Ils auraient du mettre en place un gouvernement pour assurer l’intérim, un gouvernement mené par des Afghans et pas par des étrangers. Il y a beaucoup plus de mauvaises choses de nos jours en Afghanistan que par le passé. Quand les étrangers viennent en aide à l’Afghanistan, tout le monde veut sa part du gâteau et cela revient à donner de mauvaises habitudes aux gens. Tous les pays, en particulier les Nations-Unies, ont aidé l’Afghanistan. Mais malheureusement nous ne pouvons le voir. De plus, notre peuple ne se soucie pas de notre pays et de son avenir, les gens ne sont intéressés que par les voitures, chacun ne pense qu’à lui-même. »