Société

Média-trique

Article publié le 18 juillet 2007
Article publié le 18 juillet 2007
Afin de mieux communiquer sur son programme de soutien du cinéma européen 'Média 2007', la Commission européenne a opté pour l'orgasme sur pellicule.

Les fonctionnaires européens ne penseraient donc qu’à ça ! Comme le signale le quotidien italien 'Corriere della Sera', un vent estival de folie hormonale semble souffler sur le service Com’ du programme ‘Média’ de l’Union européenne. En temps normal, ledit projet, très officiellement inclus au chapitre des initiatives (cul)turelles communautaires, est chargé d’aider un cinéma souvent jugé moribond : promotion des longs métrages, distribution de films, aide à la réalisation ou séminaires...Assez confidentiel, 'Média' finance quand même près de la moitié des productions projetées dans les salles obscures du continent.

Et comme le sexe est toujours plus explicite que les statistiques, les joyeux trublions chargés de vendre 'Média 2007' au public n’ont pas lésiné avec l'orgasme sur pellicule. Résultat : un ersatz de vidéo érotique en guise de campagne publicitaire.

Intitulé ‘Film Lovers Will Love This’, l'un des spots de présentation de ‘Média 2007’ la joue plutôt olé-olé : sur les 40 secondes que dure le film -mélangeant entre autres des extraits coquins d'‘Amélie Poulain’ ou de ‘Tout sur ma Mère’ d’Almodovar- se succèdent visages extatiques, corps dévoilés et autres draps froissés, accompagnés de trémolos violoneux et autres petits halètements sauvages. En guise de slogan final, un ‘Let's come together’ équivoque, qui laisse planer le doute : les Européens doivent-ils se rejoindre ou jouir ensemble ?!

La vidéo a d’ores et déjà suscité le courroux de certains technocrates polonais -dont la supercatholique Ligue des Familles polonaises, criant à la dépravation des moeurs et aux « méthodes immorales » employées par l’UE pour promouvoir ses activités. Devant ce maelstrom, le commentaire de la Suédoise Margot Wallström, blonde vice-Présidente de la Commission -et PR avisée qui avait validé sans sourciller la diffusion de cette campagne pub-, a été exemplaire : « c’est une affaire de goût, » a t-elle sobrement déclaré.

Voir la vidéo