Société

Manger des pommes !

Article publié le 21 janvier 2009
Article publié le 21 janvier 2009
Chirac a eu le nez fin : les pommes poussent dans le grand arbre des expressions européennes.

Dix fruits et légumes par jour. Pour la santé, c’est la norme. Mais en Europe, pour avoir la « pêche », la « pomme » devient reinette. En Angleterre par exemple, « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours » (« an apple a day keeps the doctor away »©Nabee). Bon à savoir, n’est-ce pas ? Les Italiens ont d’ailleurs piqué le remède (« una mela al giorno toglie il medico di torno »©Franci). Poireau, carotte, patate, tomate ou haricots… Un tel effort sera récompensé, surtout de l’autre côté des Pyrénées : « Etre sain comme une pomme », disent les Espagnols (« sano como una manzana »©Pedro). 

Mais méfiez-vous de vos voisins. En France, on le sait : « Il suffit d’une pomme pourrie pour gâter tout le tas »©Jane(« marul putred le strica si pe cele bune »©Luciana en Roumain). Regardez les Anglais, par exemple, toujours prêts à répandre « le désordre en dérangeant la charrue à pommes » (« to upset the apple cart »©Nabee). Les Allemands et les Polonais le savent : « La pomme ne tombe jamais loin du pommier » (« der Apfel fällt nicht weit vom Stamm »©Ole et « niedaleko pada jabłko od jabłoni »). Et mieux vaut ne pas se la prendre sur la tête ! Sinon, vous tomberez « dans les pommes »©Jane.

La vérité, c’est qu’en Europe, on aime bien « mordre dans la pomme acide » (« in den sauren Apfel beißen »©Ole), se jeter à l’eau, débattre de ce qui fâche ! Heureusement, « comme les deux moitiés d’une pomme » (« Jak dwie połówki jabłka »), les pays du continent sont inséparables, et surtout dans le même bateau. En fait, ils s’aiment bien… Alors oublions les « pommes de discorde »©Jane et ne soyons pas aigris sinon, nous finirons « ridés comme des vieilles pommes »©Jane grincheuses.