Société

Littoral européen : les photos d'une construction à tout va

Article publié le 8 juillet 2008
Article publié le 8 juillet 2008
Si l'écologie devient une activité lucrative, on nous proposera peut-être bientôt une croisière à travers la Méditerranée pour observer de nos propres yeux la destruction des littoraux du Sud de l'Europe. Photos.

Les collectifs écologistes sont nombreux à dénoncer en images la dégradation de nos côtes : des immeubles au bord des plages, des ports de plaisance. Il est difficile de trouver un paysage vierge sur les littoraux méditerranéens. La nature s’est urbanisée pour répondre aux besoins du tourisme de masse, qui vend du soleil et des coins de plage.

Marbella, Espagne

(snapp/Flickr)

Le Portugal et la majeure partie de l’Espagne sont connus pour leurs plages. L’Espagne est le pays européen qui a reçu le plus grand nombre de « drapeaux bleus » (576) de la part de l’Union européenne pour la bonne qualité de ses plages en 2008 et qui présente cependant un des littoraux les plus abîmés par la construction intempestive de complexes touristiques.

Lloret de Mar, Espagne

La construction de logements pour les touristes dénature le littoral espagnol | Crédits: f0ff0 / FlickrDéjà en 2001 Greenpeace dénonçait la situation dans un rapport : « Il ne s’agit pas seulement de l’urbanisation mais davantage des facteurs qui affectent l’écosystème du milieu marin et du littoral, comme l’augmentation de la température causée par le changement climatique, la gestion des déchets, le recul des côtes, la disparation ou la prolifération d’espèces. Garder nos plages en bon état nous revient à chaque fois de plus en plus cher et la baignade devient peu agréable dans de nombreux endroits ».

Nice, France

Nice, la Riviera française: une pionière en matière de construction de grands édifices sur les côtes | Crédits: Micheo / FlickrLa Riviera française présente le modèle de complexe urbain qui a fait école dans toute la Méditerranée : Nice, Monte-Carlo ou Cannes en sont les parfaits exemples.

Rimini, Italie

Rimini, Italie | Crédits: frasghi / FlickrRimini, un balcon de ciment donnant sur l’Adriatique

Split, Croatie

Split, un centre touristique important en Croatie | Crédits: coraçao / FlickrLes côtes italiennes et croates, baignées par la mer Adriatique, conservent des littoraux vierges du fait de l’exploitation touristique et de constructions récentes, surtout en Croatie.

Kyrenia, Chypre

Le port de Kyrenia, à Chypre | Crédits: bayat / FlickrIl en est de même pour les îles grecques et les côtes turques, ou encore Chypre. Cependant, on peut trouver des sites dont l’aménagement urbain semble évoluer plutôt négativement, vers une destruction de l’environnement.

Bodrum, Turquie

Le port de Bodrum, en Turquie | Crédits: wendyjeanarmstrong / Flickr

L’actualité du débat sur la destruction du littoral européen prouve de l’insuffisante application de la Convention de Aarhus en vigueur depuis 10 ans. Même si la Commission européenne tente de mettre en place un système de surveillance (une évaluation de la Gestion intégrée des zones côtières a été lancée il y un an), les institutions manquent des compétences nécessaires pour implanter un modèle de développement durable sur les littoraux.