Société

LGBT : l'Italie se réveille sur un arc-en-ciel

Article publié le 26 janvier 2016
Article publié le 26 janvier 2016

En ce samedi 23 janvier, sur plus de 100 places italiennes, des voix se sont levées afin de « réveiller » le pays de sa torpeur. L'initiative #Svegliatitalia (Italie, réveille-toi), lancée par Arcigay ainsi que d'autres associations de société civile, a fait descendre dans la rue des milliers de partisans de l'union civile. L'élaboration de la loi est actuellement au coeur du débat au Parlement.

Milan

À Milan, les participants au flash mob ont conquis la piazza della Scala, au moyen de danses, de musique, de chants : on y trouvait des milliers de manisfestants, âge, sexe et position sociale confondus. Mais peu avant toute cette animation, la façade du Pirellone, le gratte-ciel Pirelli qui accueille les bureaux du Conseil régional de la Lombardie (ménée par la Ligue du Nord), affichait vendredi soir un tout autre message. Les fenêtres se sont illuminées pour former les mots « Family Day », en soutien à la manifestation catholique défendant une image de la famille « traditionnelle ». Une action imprudente qui a suscité les critiques, mais surtout l'ironie, avec le hashtag #ScriviloSulPirellone ou des photos #JustFamilies. Un outil en ligne pour composer soi-même son message illuminé a même été créé.

Florence

Video réalisée par Elena Mannocci. Florence, 23 janvier.

Naples

À Naples aussi on s'est retrouvé sur la place principale pour scander #SvegliatItalia (Italie, réveille-toi, ndt). Le cortège a rassemblé des milliers de personnes, parmi lesquelles le maire De Magistris ainsi que les représentants des plus importantes associations LGBT de la région. La foule a manifesté, dansé et crié dans un joyeux bordel coloré, depuis la via Toledo jusqu'à la piazza del Plebiscito, où les colonnes de la basilique San Francesco di Paola scintillaient aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Palerme

Les colonnes du Teatro Massimo de Palerme ont également revêtu les couleurs de l'arc-en-ciel. Piazza Verdi, un millier de manifestants se sont réunis pour réveiller la capitale insulaire, qui déjà l'année dernière avait tenté d'ouvrir la voie aux droits civils avec la première loi en Italie contre la discrimination de la communauté LGBT. Ballons gonflables colorés, pancartes blanches décorées de dessins d'horloges rouges et de nombreux slogans scandés aux représentants de la ville. S'ensuit le flashmob lorsque 18h sonnent, un peu en retard par rapport aux 100 autres villes, néanmoins, le message est fort et clair : « Réveille-toi Italie, liberté, liberté, liberté ! ».

_

_

Photos et textes par les rédactions locales de cafébabel Milano, Napoli et Palermo.