Société

Les vacanciers britanniques et français montrés du doigt

Article publié le 20 août 2008
Article publié le 20 août 2008
Deux rapports alarmants révèlent une vérité qui dérange : les touristes britanniques et français sont insupportables ! Portrait de ces mauvais élèves européens.

Les British ne sont pas à une pinte près, ce n’est un scoop pour personne. Mais le rapport du Foreign Office publié ce mois-ci est accablant : arrestations, hospitalisations, viols et décès… À l’étranger, les sujets de Sa Majesté sont incontrôlables. Les Français aussi sont loin d’être des vacanciers modèles. Selon un sondage de l’agence de voyages Expedia, ce sont les pires touristes en Europe !

L’Espagne, première victime

(alecska/flickr)Les statistiques publiées par le gouvernement britannique révèlent que près de 5 000 de ses citoyens ont été arrêtés hors du Royaume-Uni l’an dernier, principalement à cause de l’abus d’alcool. Des groupes de jeunes, qui voyagent sans leurs parents pour la première fois ou enterrent leur vie de célibataire, sont responsables des délits commis. Le rapport du Foreign Office recense au total plus de 2 500 arrestations en 2006-2007 dans les quinze pays pris en compte, plus de 3 000 décès et 100 viols. Le pays le plus touché par ces dérapages est incontestablement l’Espagne, avec ses 17 millions de touristes britanniques par an. L’an dernier, plus de 2 000 Brits y ont été arrêtés (une hausse de 33 % par rapport à l’année précédente), et le pays enregistrait le plus haut taux d’hospitalisations (695), devant la Grèce (602) et la Thaïlande (324). De surcroît, 1 591 touristes du Royaume-Uni sont morts en Espagne en 2006-2007 (+20 % sur un an), et le pays compte un nombre record de viols signalés (29), devant la Grèce (28) et la Turquie (21).

La liste noire du tabloïd allemand

La Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, Meg Munn, a beau mener des campagnes de prévention dans les pays concernés, notamment en Grèce, certains pays ont d’ores et déjà pris leurs précautions. Ainsi, le quotidien allemand le plus lu, Bild, conseille ses lecteurs d’éviter les destinations les plus populaires des agences de voyages britanniques. Le tabloïd recense six « points noirs » : la baie de Palma à Majorque ; San Antonio, à Ibiza ; Playa de las Americas, à Ténérife ; Ayia Napa, à Chypre ; Faliraki, sur l’île grecque de Rhodes ; et Malia, en Crète. Bild n’hésite pas à égratigner les touristes britanniques au passage : du binge drinking à la cuisine anglaise, en passant par leur mauvais goût vestimentaire et leur forme physique médiocre, tout y passe. Heureusement, le sondage d’Expedia livre une image plus flatteuse des vacanciers, en plaçant les Anglais en 2ème position mondiale des « touristes les mieux habillés » ! En revanche, l’enquête d’opinion n’épargne pas les Gaulois…

Why is it that on ne m’aime pas ?

«Comme en 2007, les français terminent bons derniers du classement européen », et «n°3 des pires touristes » au niveau mondial, constate le sondage d’Expedia, en se basant sur des critères tels que la politesse, la propension à la dépense et la tendance à se plaindre. Le défaut majeur des Français en vacances ? Ils restent persuadés que la langue de Molière est universelle, et ne pratiquent pas la langue du pays visité ! Les Français décrochent la deuxième place à l’épreuve « manque de politesse », derrière les Américains. Enfin, ils raflent la médaille de bronze dans trois autres disciplines : « touristes qui se tiennent le plus mal à l’étranger », « touristes les moins populaires dans leur pays d’origine », et « touristes jamais contents » ! Pour sauver l’honneur de l’Hexagone, notons tout de même que les Français sont aussi « n°3 des voyageurs les plus ouverts aux spécialités culinaires locales » (pour la nourriture, ils répondent toujours présent !), et « n°4 des touristes les plus discrets ».

Bref, les Français ont encore des progrès à faire et pourraient s’inspirer de certains de leurs voisins européens : l’élégance vestimentaire des touristes italiens est plébiscitée par 26 % des hôteliers sondés, loin devant les Français (13 %) ; et les Allemands sont partout reconnus pour leur propreté et leur maîtrise de la langue de Shakespeare. N’oublions pas le point commun partagé par les Français, les Allemands et les Britanniques : c’est dans cet ordre qu’ils sont réputés pour être les touristes les plus radins… Vivement la rentrée !

Sources : British behaviour abroad annual report 2008, Foreign & Commonwealth Office ; Etude internationale Expedia 2008 réalisée par TNS Infratest. 4,000 hôteliers interrogés dans le monde.