Société

Le chiffre qui parle : le Danemark dépouille les réfugiés

Article publié le 2 février 2016
Article publié le 2 février 2016

Les Danois ne veulent rien dévoiler à propos de leur bonheur, ferment leurs frontières et votent à une large majorité pour des lois plus fermes sur l'asile. Pour le malheur des autres.

Les Danois sont les champions européens en titre en matière de bonheur. Et ce ne sont pas les quelque 21 000 réfugiés qui ont débarqué dans le pays depuis l'été 2015 qui devraient changer quoi que ce soit. Mais depuis peu, il y a de l'eau dans le gaz.

En effet, le pays a rapidement renforcé ses lois sur l'asile afin que ce sentiment de bonheur perdure encore et toujours. Après avoir suivi la Suède et exigé un contrôle des passeports dès début janvier à la frontière allemande, le Parlement a adopté le 26 janvier un projet de loi avec 81 voix contre 27. Lequel consiste avec l'aide des autorités à prendre aux réfugiés les bijoux et l'argent liquide d'une valeur de plus de 10 000 couronnes (1340 euros). Le regroupement familial doit être rendu plus difficile et les autorisations de séjours raccourcies. Les défenseurs des droits de l'homme ont critiqué le caractère intensif de la loi d'asile, dont l'approbation a visiblement été mal choisie : elle intervient peu avant la commémoration de la journée internationale de l'Holocauste.

L'argent doit être réinvesti dans la construction d'accueils pour les réfugiés, mais dissuadera surtout les futurs aspirants d'emprunter la route en direction du nord. 

Pour les esprits les plus fougueux, sachez que depuis les années 90, l'Allemagne est en droit de retirer aux réfugiés leurs objets de valeur en Bavière et dans le Land du Bade-Wurtemberg.